J’avais fait connaissance d’un jeune homme de ma région sur internet mais qui s’était expatrié aux Usa, en Californie plus exactement.. Donc c’est loin et je commençais à faire sa connaissance, parfois il faisait quelques allusions maintenant que j’y pense mais cela ne m’avait jamais vraiment frappé ou choqué. Puis un moment, j’étais chez mon petit ami qui m’avait délaissé au profit de sa voiture et je me voyais donc devoir m’occuper. (alors que j’étais venue exprès passer un week-end chez ses parents pour être avec lui et profiter de ce week-end à deux, enfin bon ! ) Donc je suis allée sur internet et je m’étais connecté à msn et je bavardais avec ce jeune homme. Puis la conversation glissait petit à petit mais cela ne me gênait pas ou rendez-vous, je n’arrêtais pas d’y penser car cela me stressait et me perturber. Le jour J, j’étais à fleur de peau encore pire qu’un examen ou un premier rendez-vous amoureux. Il avait réservé une chambre dans un formule 1 et une fois devant je me suis dit « Ca y est tu y es. Tu ne peux plus faire machine arrière. » J’étais pleine d’appréhensions et surtout j’étais stressé car ce n’était plus des paroles en l’air mais cela allait être du concret dans quelques minutes. Mon cœur battait à tout rompre mais j’assumais mon choix car ce n’était pas à ce moment que j’allais faire marche arrière d’autant plus que ce n’est pas mon genre et puis je l’avais voulu.


On arriva dans la chambre, je suis allée prendre ma douche et pendant qu’il prenait la sienne je me préparais. Mais je n’avais encore jamais porté de porte-jartelle, ni de bustier même si je l’avais déjà depuis un bon moment. Mais je n’avais jamais trouvé le moment et l’homme avec qui j’aurais pu le porter car je trouvais que ça se méritait. Cela me faisait bizarre car quand il était revenu de la douche, il s’était assis sagement sur le bord du lit dos à moi et attendait tranquillement que je finisse de me préparer. J’avais un mal à fou à mettre le porte-jartelle à mes bas. Je me suis observé dans la glace et je le regardais. Je n’osais pas lui dire que c’était bon car cela voulait dire que le jeu débuté. J’étais caché par le montant du lit et j’ai attendu un petit moment puis j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai attrapé la corde pour le bondage.(J’avais pu bien me renseigner grâce au site « www. encordées.com », je crois. Ce site est fabuleux et bien explicite grâce à des vidéos explicatives et compréhensives!) J’étais un peu mal à l’aise et de plus il se faisait un malin plaisir à me désobéir pour que le punisse mais je n’osais pas trop. Avec les cordes, la bougie et mes dents j’avais peur de lui faire mal et du coup je n’osais pas trop. Surtout je n’osais pas trop frapper avec le martinet car quand je le faisais son corps trésaillé et il poussait des petits gémissements car il avait un bâillon. C’est peut être bête en tant que dominatrice mais j’avais peur de lui faire mal. Puis pour boire, voir si les cordes n’étaient pas trop serrées… c’était à moi de juger. Il m’avoua à la fin où on discuta de cette expérience que parfois il avait la gorge toute sèche ou que les cordes lui faisaient mal aux poignets mais il attendait que je me décide à regarder ou à le faire boire. Cela m’avait un peu gêné qu’il me dise cela car j’avais essayé d’être vigilante sur ces points, mais bon j’étais novice dans la matière. Pour manger, j’ai préféré le détacher et qu’il mange par lui-même et à sa faim. Puis j’osais plus le rattacher après le repas alors on a regardé la télé et on dormit dans le même lit même si il était convenu qu’il dorme à terre attaché mais je n’osais pas lui demander
tre mesure et puis surtout je me disais qu’il était si loin que ça ne me faisait pas peur. Car je ne me voyais pas vraiment « aux commandes » d’un homme. Mais mon petit ami était revenu entre temps et il lisait la conversation que j’avais avec ce jeune homme alors du coup je suis rentré dans le jeu pour agacer mon petit ami mais le jeune homme lui ne savait pas que je faisais uniquement pour agacer mon petit ami.


Puis il me dit qu’il serait en France pour son visa dans un peu plus de deux mois et qu’il aimerait mettre en pratique ce qu’on venait de parler. J’étais plutôt mal à l’aise mais je ne lui avais pas dit « non » mais pas « oui » non plus. Je lui avais dit que je devais réfléchir. Donc je suis allée sur internet pour me renseigner sur la domination car j’étais totalement novice dans la matière. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Puis j’ai décidé d’accepter en lui disant que si je n’aimais pas on arrêterait tous. Il était d’accord. La semaine précédente le
et surtout lui faire subir cela. Finalement le matin, on fit à nouveau une séance car je l’avais décidé. Cette fois-ci, je m’étais plus amusé que la veille et j’avais un peu plus osé. Puis il repartit en Amérique mais le goût de la domination lui était toujours là et lui n’était pas parti.

 

Par Maîtresse Ariciaa
Samedi 20 octobre 6 20 /10 /Oct 00:26

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés