Je me rappelle au tout début de mes recherches sur la soumission masculine. Je suis tombé sur un site où il y avait une publicité en bas pour un club parisien "Cris et chuchotements". J'étais aller sur le site par curiosité et j'ai vu qu'il y avait différents thèmes lors de dates prévus. Mais voilà, sans plus je n'étais pas encore à l'aise en tant que Maitresse alors penser à y aller non. C'était très très loin de mes pensées et envies.

Sur mon ancien site préféré, j'avais fait connaissance avec un soumis parisien mais il approchait la soixantaine. On discutait mais je n'envisageais pas de le rencontrer vu la différence d'âge. J'étais déjà plus ou moins mal à l'aise quand je m'apprêtais à dominer un jeune homme de mon âge alors un homme qui a quasiment trois fois mon âge n'en parlons pas lol. Puis pour ne pas changer, j'ai été déçu par le rugbyman qui avait annulé. Du coup, pour me changer les idées j'avais accepter le fait de voir ce soumis d'une soixantaine d'années à Lille.

C'était moi qui devait choisir le restaurant où il m'inviterait et il s'occupait de la réservation. On s'était donné rendez-vous à la gare Lille Flandre devant les escalators du métro. Je suis arrivé et je m'approchais de lui, il me prit la main et me fit un baise main en me disant "Bonjour Maitresse". J'étais assez mal à l'aise car tout d'abord par rapport à son âge car j'avais pas l'habitude de cela, puis par rapport au baise main et ne parlons pas du terme "Maitresse". Cela me faisait encore tout bizarre de me faire appeler Maitresse. On se balada dans un Lille, je pense au moins une bonne heure si ce n'est plus. J'avais apprécié cette balade car il m'apprit des choses sur le vieux Lille. Car il l'avait connu, il y a 30 / 40 ans. Il me montrait avant où il y avait des cinémas, il me disait qu'avant il y avait un cinéma à tous les coins des rues. Puis une rue qui était maintenant marchande, jolie était en fait avant la rue des prostitués... Je m'aperçus avec joie qu'il connaissait mon film fétiche (Dracula mort et heureux de l'être) C'est un film que j'avais vu au collège en attendant que ma mère rentre du boulot car exceptionnellement elle allait rentré tard. J'ai eu un plaisir incommensurable le regarder.

C'est plein d'humour, c'est un film vraiment agréable à regarder. Il se moque de Dracula, du mythe du vampire, d'un docteur à l'accent allemand... C'est une petite perle, ce film ! Il est bête si on le regarde au premier degrès mais quand on le prend comme il est, une comédie donc. C'est un régal que de le regarder. En ne l'ayant vu qu'une fois, je me rappelais du film dans son intégralité et surtout de répliques tellement qu'il m'avait plu. Ouh la, je m'éloigne carrément du sujet lol !

Disons que cette balade dans le vieux Lille fut vraiment agréable de par ses connaissances, son ouverture d'esprit et le mien ainsi que ma facilité à parler également. Ensuite, on a été au restaurant et là j'arrête de m'étaler sur la rencontre car j'en ai fait un article là dessus. Suite à cette rencontre, on est resté en bon terme. Il m'avait proposé de venir sur Paris et qu'il pourrait m'héberger sans problème. Je ne sais plus comment est venu l'idée du club parisien. Mais je ne l'avais vraiment jamais envisagé car je ne me voyais pas dormir chez quelqu'un que je ne connaissais à peine qu'il est mon âge ou pas tel n'était pas le problème. Mais en tant que femme, on se doit d'être plus ou moins prudente. Puis avec le temps, j'ai pris confiance en moi et de ce fait je doutais moins des autres. Je les rencontrais et donc sonder pour voir plus ou moins si je pouvais leurs accorder ma confiance. En même temps, je ne doutais aucunement de lui (l'ami soumis) car étant écrivain et critique cinématographique, je lui faisais confiance. (vous allez me dire que vous ne voyez pas le rapport lol Le feeling ca ne s'explique pas. Je le sentais bien voilà tout et sa profession, je ne sais pas me donner un avis positif sur lui) Je me fis toujours au feeling et je le sentais bien. Pour l'instant, il ne m'a jamais trompé.

Le soumis toulousain s'est vu forcé d'annuler et mon grand-père qui restait chez lui annulé le samedi donc. De ce fait, j'ai pensé à Cris et chuchotements et à cet ami soumis avec qui je suis en contact par mail. Je lui dis donc que j'étais à Paris et que on pourrait envisager ce club. Disons que c'était une occasion d'y aller. Du coup, je l'ai retrouvé samedi en début d'après-midi. On est allé chez lui, on a papoté, on s'est baladé en ville, on est allé à Démonia... Puis le soir venu, nous sommes allés dans une brasserie à quelques pas de Cris et chuchotements (une dizaine de minutes) Vers minuit, nous nous sommes donc rendu dans ce club. Il faut le savoir que c'est là car une toute petite plaque parmi d'autres sur le mur intérieur précisé "Cris et chuchotements". Nous avons taper (car la sonnette ne marchait plus, il avait un petit soucis avec ) Nous sommes rentrés dans un tout petit espace très peu éclairé avec une table d'ancien écolier contre le mur au fond. Je demande à une dame qui était déjà habillé si elle savait où on pouvait se changer. Elle me dit "Oui, aux toilettes, juste là". Je me change donc avec ma tenue (qu'un soumis que j'avais rencontré et avec qui je suis allée pour la première à une soirée m'avait payé.), avec mes cuissardes (talons aiguilles), mes longs gants noirs mais malheureusement j'avais oublié mon ras du cou que j'adore. Il est noir avec un paillon noir aussi, je le trouve vraiment magnifique, enfin ! Puis je finis ma coiffure avec deux baguettes que je mis dans mon chignon. Je sors des toilettes et l'ami soumis me demande pour la laisse car il n'allait pas descendre sans être attaché. Donc je lui mets le collier de cuir noir qu'il a et ma laisse en chaine en métal.

L'hôtesse Déborah (qui est aussi une Maitresse, je crois) nous demande de la suivre pour nous faire visiter. Je descends donc les escaliers en tenant l'ami soumis en laisse. Nous arrivons dans une petite salle vouté avec des sièges, des canapés, là en fait où se situe le bar. On nous regarde et j'attends "oh c'est son soumis". Il est vrai que j'étais habillé particulièrement sexy et j'avais une certaine prestance avec cette tenue. Un corset noir stretch en satin avec un ruban noir croisé sur tout le devant et terminé par une cocarde. C'est une robe donc sous le corset c'est une jupe noir en dentelle fendue en deux comme un pantalon sur des cuissardes noires avec des talons aiguilles et mes longs gants en satin noir et mes cheveux attachés en chignon avec les bâtons. Elle nous demande de patienter un instant, donc je décide de m'asseoir sur un canapé et juste à coté d'un autre couple sur un autre canapé. Un maître noir avec sa soumise blanche, c'était un couple je pense d'ailleurs. Je l'autorise à s'asseoir à coté de moi. Elle revient et nous demande à nouveau de la suivre. On monte un petit escalier où il y a une pièce sur le coté avec un cheval d'arçon (souvenirs du collège où il en avait un et où devait y faire des pompes :-( ), un carcan, un fauteuil genre Louis ... (les vieux fauteuils très jolis et confortable qui donne une certaine prestance), un pièce avec un lit et de quoi accroché l'autre et laisser aller notre imaginaire et notre coté libertin si on aime cela. On va de l'autre coté où il y a une pièce pour le fantasme d'écrire (un bureau des temps ancien avec une chaise style Louis ... aussi, un cahier avec des pages blanches et un encrier) J'ai d'ailleurs découvert des pinces à linges dans un tiroir du bureau. Mais n'aimant pas les pinces pour tétons ou autres, il y a échappé lol. Ensuite une pièce pour tous ce qui est fantasme des visites médicales, avec un lit comme chez le médecin. Ce qui m'a fait sourire c'est un petit panneau publicitaire qui ventait les mérites de la trayeuse automatique de Lorraine. Je trouvais que cela faisait son petit effet dans cette salle lol. Puis de l'autre coté, une petite salle de bain avec une douche, un bidet et un lavabo avec une glace et divers produits masculins (eh oui rien de féminin :-() On redescendit et on alla de l'autre coté de la pièce et longea le bar pour se retrouvait dans une petite pièce avec une croix de saint André, une sorte de table avec des anneaux mais n'ayant pas de dessus. Je ne sais pas du tout à quoi cela pouvait servir, une chaise gode avec des chaines et menottes en cuir pour attacher l'autre. Dans la petite pièce à coté, il y avait un hamac sm avec des chaines et deux assise en cuir à la suite. Je m'y suis assise, j'y étais très bien et le soumis m'a massé les pieds, quel bonheur.

L'hôtesse me dit "Maitresse tout va bien?" Je souris et lui dit "Oui" Ca m'a fait bizarre de me faire appeler ainsi lol. Puis un homme est venu voir ce qui se passait et il me dit que ce n'était pas la bonne utilisation en souriant. Je lui dis "Oui peut être mais j'y suis très bien installé." Je papotais un peu avec lui tout en me faisant massé les pieds, miam :-) C'était un Maitre de Toulouse et d'ailleurs par la suite j'ai discuté avec lui. C'était un Maitre très cérébral et pas très porté sur les accessoires :-) On a parlé de la vision masculine et féminine de la ds, la différence qu'il a en ds justement entre une Maitresse et un Maitre... avec sa soumise. J'ai papoté un peu avec tout le monde.

Je connais une Domina qui connait le patron et qui m'avait demandé de lui dire bonjour de sa part, ce que j'ai fait. Il est très sympa, taquin (voir parfois un peu trop à mon goût mais bon. Disons un humour masculin lol ;-) J'ai un ami vanille qui a un humour un peu comme cela. Ils ne savent pas s'arrêter et parfois sont un peu casse-pied, enfin! Sinon il m'a l'air d'être quelqu'un de généreux, sympa tout comme mon ami) J'ai donc papoté avec le patron et le toulousain en oubliant presque mon soumis lol ! Je le tenais en laisse donc il ne pouvait pas aller bien loin. Je lui dis un moment "si tu veux, tu peux te mêler à la conversation" Le patron est un Maitre mais comme je disais au dessus avec un humour spécial. Après avoir bu la boisson que j'avais commandé et que le patron nous a offert (grâce je pense à notre connaissance commune :-)), on monta et je dictais un petit texte sur le cahier dans la salle du fantasme de l'écolier. Il s'appliqua mais eu une belle tache sur ses doigts à cause de l'encre lol, un souvenir pour quelques jours ;-)

En bas, je papotais avec les personnes et une soumise maso se prenait des coups de cravache sur le dos par sa Maitresse. Ensuite, une autre un peu plus tard se prit des coups de ceinture sur les fesses par le Maître (des lieux ;-) ) Mais j'ai pas aimé un moment car il est vrai qu'elle a été un poil insolente mais il lui a intimé l'ordre de ramener un paddle. Elle ne voulait pas car il faisait mal ce paddle, il se faisait là vraiment dominateur avec elle. J'avais l'impression d'assister à une dispute dans un couple (il ne l'était, mais c'était une habitué du club) et que la femme était battue car elle le suppliait qu'il ne le fasse pas. On voyait qu'elle en avait peur (pas de lui mais du paddle) Ca m'a fait mal au cœur même si elle est maso et qu'elle avait été insolente. Je ne peux rester de marbre alors je me suis éclipsé. J'ai remarqué que j'y étais plus sensible certainement parce que c'était une femme. Déjà quand un homme se prend une claque pour une faute commise, j'ai mal pour lui ou même des coups de fouets, cravache, chambrières ou autre. Je ne peux m'empêcher d'avoir mal pour lui, mais une femme cela me touchait encore plus. C'est bête dire mais je me sentais encore plus mal à l'aise, d'être ainsi impuissante même si je savais que c'était un jeu. Je ne peux pas, ça me fait mal pour la personne, je n'y peux rien c'est ainsi. C'est plus fort que moi.

Par contre, ce qui m'a étonné c'est que le club est plutôt petit. Je m'attendais à quelque chose de grand, peut être trop habitué aux clubs libertins belges qui sont généralement grands. Surtout celui où je vais couramment (ou plutôt où celui avec qui j'y vais va souvent. Eh oui, je suis son ticket de réduction lol et moi comme cela j'ai une soirée gratuite ;-) )

C'était bien, ce n'est pas la question mais j'en ai tellement entendu parler que je m'imaginais quelque chose de grand. C'est aussi peut être que c'est à Paris et que c'est connu que je m'imaginais quelque chose de grand. La seule chose dommage, c'est que le samedi c'était "la vente aux esclaves " donc le vendredi il n'y avait pas grand monde, mais comme ça j'ai pu connaître le club avec ses habitués dans une certaine intimité. On devait être dix / quinze personnes pas plus. Malheureusement pour moi essentiellement des soumises, juste un soumis switch mais il ne m'avait pas l'air d'avoir envie de jouer avec d'autres personnes que entre eux deux.

J'ai aimé cette soirée qui fut ma foi tranquille mais agréable. Car quand tu viens avec ton soumis (je ne pouvais pas jouer avec le mien car c'est l'ami soumis est donc pas vraiment le mien. Même si j'aurais pu mais comme je disais, je fais un blocage) Mais j'aimerai y venir avec mon soumis et je suis sur que je pourrais m'amuser comme une petite folle. Une bonne petite soirée en perceptive, dans une bonne ambiance en général. Le seul hic c'est qu'il y avait pas grand monde à cause de la vente aux esclaves du lendemain mais cela m'a permis de le connaitre sans qu'il y ai foule et donc peut être que j'aurais moins apprécié. Qui sait !

Donc une bonne première soirée dans ce club :-)

Par Maîtresse Ariciaa
Dimanche 1 juin 7 01 /06 /Juin 13:49

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés