Pour les personnes qui ne savent pas lire ou qui tout simplement ont la flemme de regarder mon blog et de voir si je parle de mes débuts. Je fais un petit résumé, ça m’évitera de renvoyer à chaque fois vers certains articles car c’est récurant.


J’ai connu la domination via un ami d’internet. Je dis « ami » car on a une relation assez spéciale, je le connais depuis 3 ans environ, on connaît quasiment tous l’un sur l’autre car on se considère comme confident. Mais on ne s’est jamais vu à cause de concours de circonstances, il a rejoint ses parents dans le sud de la France suite à une dépression. Moi j’étais toujours dans le nord donc cela faisait trop loin pour se rencontrer.

Au début c’était juste un contact Internet comme un autre puis on apprit à se connaître. Puis petit à petit, il en est venu à me parler de sujets sur le sexe et puis il a fini par m’avouer son penchant soumis mais n’ayant jamais essayer. Moi je l’écoutais mais sans plus, je me disais quel drôle d’idée ! Je ne juge jamais personne sans savoir vraiment ce qu’il en est. Il me parlait de soumission, de positions, d’accessoires… J’étais encore bien coincé, je dirais même très coincé avant coté sexe. Je l’écoutais d’une oreille distraite car il me saoulait avec ça, je lui disais mais bon ! Cela ne changeait pas grand chose lol.

Puis j’ai eu un petit ami vanille car je l’étais moi même encore. Un week-end, je suis allée le rejoindre chez ses parents car il me disait souvent qu’il aimerait bien que je vienne y passer un week-end. Donc chose faite, à part que pendant le week-end il m’a laissé plusieurs fois tombé au profit de sa voiture car il me disait que la semaine il n’avait pas le temps de s’en occuper car trop fatigué le soir quand il rentrait de son travail. Il est vrai qu’il faisait un travail fatiguant surtout pendant la période hivernale. Puis le dimanche, j’en ai eu marre je me suis mis sur msn pour discuter. Un jeune homme que j’avais connu sur un site de rencontre et à qui j’avais donné mon msn et venu me parler. Je ne sais pas comment la discussion a pu dévier à ce point. Car au début, il me parlait juste de le féminiser et j’étais d’accord pour le maquiller car j’aime maquiller un homme. :- ) Petite parenthèse, je n’aime pas dominer un homme féminisé. Par contre, il ne pouvait pas me recevoir chez ses parents et ne voulait pas venir chez moi pour que je le maquille. Donc il m’avait proposé de prendre une chambre d’hôtel, je voulais bien mais pas pour la nuit. Il me disait que c’était bête de payer juste pour quelques heures. Tout est vraiment parti de là et ça s’est envenimé par la suite. Il m’a dit que si j’avais peur qu’il me saute dessus pendant la nuit, je n’avais qu’à l’attacher. Mais je ne me voyais vraiment pas faire ça, puis il partait souvent dans son trip de domination et de soumission. Mais moi je n’adhérais pas à ses idées folles pour moi. Jusqu’au jour où j’étais chez mon petit ami et je m’étais mis sur msn pour papoter. On parlait gentiment et très soft de domination car moi je n’étais pas dans ce trip. Mais mon petit ami est revenu de son bricolage de voiture et comme je ne venais pas le rejoindre dans la chambre. Car j’étais dans la chambre juste à coté, celle de son frère. Il est venu voir ce que je faisais et a lu la discussion que j’avais avec ce jeune homme. Alors pour l’énerver, je suis vraiment rentré dans le trip de ce jeune homme et j’ai fait la dominante juste pour agacer mon petit ami. Vexé que j’avoue mon fantasme de domination à cet inconnu, il est reparti dans sa chambre. En fait, j’avais plus au moins quand même enregistré ce que m’avait dit l’ami virtuel concernant la domination et soumission même si ce n’était pas mon trip (encore ;- ) ). De ce fait, je l’ai ressorti à ce jeune homme qui était quand même étonné que je connaisse un peu ce milieu lol. Mais le petit hic, c’est que le jeune homme lui n’était pas au courant que ce que j’avais dit n’avait que comme but d’énerver mon petit ami pour que je me venge de ce qu’il m’avait fait.

Quelques temps après, ce jeune homme vient me voir à nouveau sur msn et me dit « Je reviens en France fin avril pour venir chercher mon permis de travail officiel. On pourrait en profiter pour se voir et mettre en pratique ce qu’on a parlé sur msn ». Le seul soucis c’est que ce que j’avais dit, je ne comptais jamais le mettre en pratique c’était juste des mots, de quoi agacer mon petit ami rien de plus. J’étais donc un peu au pied du mur. Finalement je lui ai dit que je réfléchirais. Je suis allée sur Internet me renseigner, voir ce que c’est exactement la domination, ce que je suis censé faire, quoi acheter, comment se comporter, quoi dire… Enfin voilà car je n’avais que très très peu d’idées à ce sujet, si j’avais comme tout le monde les préjugés qu’on connaît tous sur ce milieu. (cuir, fouet, menottes…) Après avoir vu quelques sites, lu des passages, des articles, des blogs… J’avais décidé d’accepter mais je lui ai posé une condition celle que si cela ne me plaisait pas, je m’arrête de suite. néophytes

 Donc nous voilà je jour J, on avait rendez-vous au Furet du Nord (pour les néophytes, le Furet du Nord est une institution dans le Nord, tous les nordistes connaissent le Furet du Nord. C’est une grande librairie qui comme son nom l’indique se situe dans le Nord uniquement ) Ce magasin se situe sur la grande place de Lille, c’est un lieu où on se donne souvent rendez-vous. J’étais allée le midi au mac do sur la place car il se situe juste à coté du Furet du Nord. J’y mangeais tranquillement mais plus je voyais l’heure avancer et plus je commençais un peu à avoir un petit peu de stress, une petite boule au ventre. J’étais censé tout dirigé mais je n’avais pas pour habitude de tous diriger, j’aime demander l’avais à l’autre pour savoir si lui plait aussi et là non. Il était l’heure et je n’osais pas descendre, mon téléphone sonna plusieurs fois mais comme c’est lui je n’osais pas répondre. Finalement, je pris mon courage à deux mains et je lui ai répondu. Je lui dis que j’arrivais, j’étais au toilette et qu’il y avait la queue. Je descendis donc le rejoindre, il était assez grand, fin et brun (photo sur l’article d’origine « Le français expatrié au Usa). Il me demanda ce qu’on faisait, je lui ai dit « On va se balader et faire les achats ensuite ? » Il me répondit « C’est toi qui décide moi je ne fais que obéir » Cela me fait tout bizarre donc on va un peu se balader dans Lille pour se détendre. Puis on va dans un grand sex shop de la rue principal du centre ville pour y acheter un bâillon (eh oui un bâillon :-) ) Déjà lors de cette première séance, j’avais du plaisir à lui mettre et le taquiner lorsqu’il l’avait :- ) puis une corde de bondage. On va dans un supermarché acheté de quoi manger pour le soir, je lui ai demandé ce qu’il aimait. Il m’avait répondu « Prend ce que tu veux, ça m’ira » Cette phrase est pourtant banale mais avait eu le don de me déstabiliser mais j’avais fait style de rien. J’avais choisi ce que j’aurais pris pour moi si j’avais été seule.


Ensuite avant d’aller à l’hôtel, on passa chez une de ses amies car il devait déposer quelque chose puisqu’il avait dit à ses parents qu’il passait la nuit chez elle. Ses parents lui avaient remis quelque chose pour elle. Dans la voiture à attendre comme ça, ma curiosité fut plus forte que tout et surtout mon impatience aussi. J’ai ouvert le carton et le plastique pour voir le bâillon. Ca m’a fait tout bizarre de voir cet accessoire et de me dire que j’allais l’utiliser sous peu. Une fois arrivé devant l’hôtel, l’appréhension ne fut jamais aussi forte et mon cœur battait la chamade comme jamais. Je me suis dit «  Ca y est, tu es maintenant il faut assumer » On rentra dans l’hôtel, il demanda la chambre car c’est lui qui l’avait réservé. On monta avec toutes nos affaires. Une fois arrivé dans la chambre, j’étais déstabilisé je ne savais pas quoi faire, quoi dire, par où commencer… Il me dit « Tu prends ta douche en premier ou c’est moi ? » Je lui dis « Comme ça t’arrange ». Il me dit «  C’est toi la Maîtresse, à toi de décider ». Du coup, j’ai  décidé de prendre ma douche la première pour pouvoir me préparer pendant qu’il prendrait sa douche. Une fois revenu de sa douche, je n’avais pas fini de me préparer car je galérais avec mes portes-jartelles. Je n’avais jamais porté au paravant des tenues sexy donc jamais de corsets ou autres et encore des portes-jartelles. C’était une première, j’avais acheté un corset mais je voulais que l’homme qui me voit avec le mérite. J’aurais cru que ça allait être un petit ami qui allait me voir en premier dans une tenue sexy. Finalement ce fut mon premier qui fut le premier homme à me voir dans une tenue sexy. Je trouvais que comme cela j’étais trop sexy à mon goût. En fait, j’étais complexé de mon corps donc là il était trop mis en valeur et en avant pour moi. Avec le temps, j’ai appris à l’aimer même si c’est pas pour autant que je l’aime plus. Mais j’ai constaté qu’il plaisait à mes différents soumis, des jeunes hommes que j’ abordais ou qui me draguaient et maintenant à mon petit virus chéri :- )

La domination m’a permis de bien me décomplexer et de faire sauter plusieurs de mes barrières coté sexuelles car pas compatibles avec la domination. J’en ai encore mais peu juste celle que je trouve justifiées. Je disais donc il s’est assis tout naturellement sur le lit dos à moi et attendit que je finisse de préparer tout simplement. J’étais prête mais je n’osais pas. Je n’avais pas le courage d’aller le rejoindre car cela voudrait dire le jeu commencerait. Je le regardais cacher par le montant du lit car c’était un lit deux personnes superposé. Une fois que je l’avais bien regardé et que j’avais réussi à prendre mon courage. Je me suis rapproché de lui et me mit derrière lui. J’attrapais une corde pour lui attaché les mains derrières le dos. Puis j’ai commencé à lui griffer le torse, le dos, le cou… à lui mordiller les épaules, le cou… Je ne savais pas vraiment quoi faire, je laissais le feeling et mon imagination me guider (d ‘ailleurs c’est toujours ce que je fais même si maintenant j’ai acquis de l’expérience et l’assurance. Rien ne vaut le naturel et se laisser guider par ce que l’autre nous inspire. Comme cela chaque domination est nouvelle, je me renouvelle sans cesse. C’est plus agréable surtout quand je revois le soumis plusieurs fois. Ou comme maintenant que j’ai commencé une relation d/s de couple avec mon petit virus). Ce qui m’étonnait c’est que j’avais souvent soif et quand je lui proposais de boire, il me répondait que ça allait. Mais en fait, il attendait que je l’oblige mais cela ne m’effleurait même pas l’esprit car ce n’était pas dans mes habitudes. Il m’a avoué avoir eu soif parfois même s’il refusait. Le soir quand j’avais décrété qu’il était temps de manger, j’avais envie de jouer à nouveau mais comme il s’était bien installé sur le lit. Je n’osais pas lui demandé de se mettre à nouveau en position donc soirée vanille. Il est dur de Domina surtout au début quand on a pas les bases et des conseils.


J’avais laissé passer une fois car j’avais préféré faire comme si de rien car encore une fois j’étais déstabilisé. Maintenant on me le fera plus, je punirais sévèrement pour qu’il comprenne qu’il n’a pas à faire ça même si j’aime bien qu’on me taquine parfois pour avoir le plaisir de remettre l’autre à sa place. En fait, au départ je voulais utiliser la bougie mais il ne voulait pas. Alors je ne lui ai pas fait mais je ne sais plus pourquoi j’ai changé d’avis et que j’avais quand même décidé de le faire. Je n’avais pas pris d’allumettes ni de briquet et lui non plus. Il me dit que c’était bête, je ne pourrais pas le faire. J’étais en tenue de Domina (enfin très soft, tout blanc et en dentelle) et il me dit que je n’oserai pas descendre ainsi. J’ai juste remis ma jupe et ma veste et je lui ai dit « Et maintenant on peut deviné ce que j’ai en dessus ? » Il me regarda en souriant en me disant qu’on ne pouvait deviné et que à son grand regret j’allais pouvoir me procurer des allumettes. Je descendis donc à l’accueil pour savoir s’ils avaient des allumettes ou un briquet car on se faisait un repas en amoureux au chandelles. L’homme à l’accueil me mit en garde contre les brûlures en me disant que ça serait bête que je me brûle. Je l’ai remercié mais intérieurement j’étais morte de rire, s’il s’avait le pauvre lol ;-) Donc je suis remonté, je l’avais attaché au lit, c’est pour ça que j’avais eu je pense l’idée de la bougie. Car étant attaché, il était sans défense et soumis à mes envies et désirs lol. J’allumais la bougie et la balada un peu au dessus de lui pour lui faire un peu monté son appréhension. Il me bouscula et la cire tomba sur ma main, je n’avais vraiment pas apprécié mais à part le fustiger du regard je n’ai pas su vraiment quoi faire à part lui faire tomber de la cire de suite sur son corps.

Ce que j’avais aimé aussi, j’avais bien ri. Il avait le bâillon et voulait me dire quelque chose. Disons que quand on a le bâillon et qu’on veut parler c’est pas très simple lol. Je m’étais installé à coté de lui et je lui demandais de répéter car je ne comprenais rien. Il est vrai qu’il aurait été plus simple de lui enlever lol mais j’avais pas envie. Puis des fois, il en avait marre de répéter et dans sa façon de dire je sentais son énervement et impatience car je ne comprenais puis surtout il faut dire que aussi à force je faisais exprès de ne pas comprendre tellement que cette situation me faisait rire. Ca avait quand même duré un bon bout de temps avant que je me décide à lui enlever le bâillon pour qu’il puisse me parler correctement sans être entraver lol.


Le lendemain matin, la nuit m’avait aidé à apprécié ce nouveau statut et j’ai eu envie de l’attacher dans une position pas très confortable. Même si j’ai mis du temps à accepter ce statut et surtout le fait qu’on m’appelle Maîtresse. J’ai mis du temps à accepter cette dénomination. Je lui avais attaché les pieds à la barre du lit superposé avec les mains attachés à la suite de la corde reliés aux pieds. Je le voyais se démener dans tous les sens pour se mettre bien lol tout en lui ayant mis le bâillon lol. Eh oui j’étais déjà une adepte du bâillon ayant à peine commencer à être une Domina. Un moment, il voulut me dire quelque chose, je lui ai donc enlevé le bâillon en fait il avait des fourmis dans les jambes. Je défis le nœud mais laissa nouer juste le premier nœud, en tirant il pouvait l’enlever. Certainement en ayant des fourmis dans les jambes ils ne devaient plus avoir de force dans ses jambes. Il m’a demand » alors d’enlever ce dernier nœud. J’ai tout simplement tiré sur la ficelle et ses jambes sont tombés mais lourdement je m’y attendais. Cela m’a occasionné une bonne crise de fou rire lol.


Disons que cela m’avait plus même si j’avais été le soir beaucoup décontenancé mais le lendemain je l’étais déjà beaucoup moins. Il m’avait proposé l’idée sur le net des couches culottes, je lui avais dit pourquoi pas. Je me disais une idée bizarre de plus parmi d’autres. Donc au petit déjeuner dans l’espace commun, il avait une couche sous ses vêtements lol. Cela me faisait sourire car on était les deux seuls à savoir qu’il déjeunait au milieu des autres avec une couche culotte mdr.


Voilà la fin de mon petit résumé lol ! Heureusement que c‘était un petit résumé ;-)

Par Lady Ariciaa
Vendredi 15 août 5 15 /08 /Août 20:26

Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés