Dans la vie de tous les jours, on met les possessifs à toutes les sauces. En fait, on les met aussi bien pour les objets que pour les personnes. C'est ma voiture, mon bureau, ma prof, mon client. Pourtant, la voiture nous appartient mais pas le bureau, il nous ai juste attitré momentanément pour une durée plus ou moins longue. Le prof et ou le client ne nous appartiennent pas et pourtant. C'est la joie de la grammaire et des langues.

Cela remonte à quelques années (5 ans environ). J'étais au lycée mais en internat (un choix de ma part car une fois gouté à l'internat après on en veut encore, enfin quand la première c'est un choix personnel. Ce n'était pas contre ma famille mais j'ai fait un diplôme dans un lycée agricole donc internat forcement car perdu dans la campagne). Donc ma mère m'informe qu'elle se rend avec des élèves et des collègues à elle dans un lycée se trouvant à deux pas du mien. Donc j'y suis allée et je l'ai attendu. J’ai vu une collègue à ma mère et je lui ai demandé où se trouvait ma mère. Un élève à ma mère m’a dit  « ah vous êtes la fille de ma prof. » Cela m'a fait bizarre de voir un inconnu mettre le possessif sur ma mère. J'avais envie de lui dire c'est Ma mère et non Ta prof lol.

Donc finalement dire c'est mon soumis, cela n'est pas assez fort puisque le possessif on l'utilise à toutes les sauces. D'où l'importance du collier car là il devient réellement notre soumis et le possessif prend toute son importance, tout son sens. Il devient à nous, sous notre volonté, sous notre désir, soumis à nos envies et désirs.

Quel plaisir que d'avoir un être humain à nous et de pouvoir jouer avec tel une poupée, qu’il soit sous nos ordres , sous nos désirs, sous notre volonté. Les vanilles ont beau s'épanouir coté sexuel, ils ne pourront connaître ce plaisir de détenir l'autre, de le tenir sous notre volonté (et que l'autre soit consentent bien entendu), de tenir les clefs de son anatomie, de son essence masculine, de sa virilité, de voir ce regard de mâle mais savoir qu'on fait ce qu'on veut de ce mâle, qu'on possède et détient l'envie de l'autre sous notre volonté et que c'est seulement si on le désire et si on le souhaite qu'il aura aussi sa jouissance sexuelle. Ce plaisir et cette sensation sont unique et je pense qu'elles ne peuvent être ressenties que dans une séance d/s car en vanille on ne pousse pas si loin cette appartenance, ce don de soi à l'autre, cette maîtrise de l'autre et de ses envies...

Par Lady Ariciaa
Samedi 17 janvier 6 17 /01 /Jan 11:09

Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés