On pose un collier à un soumis comme on le fait à un chien. Mais considère-t-on les soumis comme des chiens ?


Plus ou moins finalement d’après ce que je lis sur divers forums et blogs. Que fait-on avec un chien, on lui met un collier, on lui met une laisse, on lui met une muselière,  on le fait dormir à nos pieds, on le fait manger dans un bol à terre, on le punit s’il nous obéit pas… Cela ne me fait pas penser un homme mais bien un chien. Pourtant d’après ce que je lis beaucoup de Domina(nts) font la même chose, en remplaçant la muselière par le bâillon et parfois même pas car des muselières pour humain existent. Je ne peux le concevoir ainsi car l’autre reste un homme est non un animal, mais ce n’est que mon avis, ma vision.


Au début lorsque j’ai découvert le milieu bdsm, j’avais un peu de mal avec cette comparaison car pour moi un soumis est avant tout un homme est certainement pas comparable à un chien. Ce que je peux lire, je le mets très peu en pratique car je ne me vois pas faire dormir à terre un soumis par exemple… Peut être parce que je pense trop aux ressentis de l’autre mais aussi je pense qu’il y a fantasme et fantasme. Le fantasme chez la plupart des hommes est de se faire dominer et non de se transformer en animal à quatre pattes.


Oui effectivement, on dit « soumis avec collier » ou « soumis sans collier ». Sur un site où je suis, les soumis c’est « des minous » et finalement c’est peut être plus cela. Car le chat est un animal indépendant mais aimant aussi sa Maîtresse ou son Maître. Disons que si on veut faire une comparaison avec un animal, je dirais que c’est un croisement entre le chat et le chien. Car le chien, on lui pose son collier et la laisse, on l’éduque et le chat est un animal indépendant. De toute façon, on ne peut pas vraiment comparer homme et animal, je pense.


Disons que surtout que le collier est un signe d’appartenance pourquoi forcément vouloir faire un rapprochement avec un animal. Nous sommes des mammifères donc des animaux, mais des animaux évolués. Enfin cela dépend pour certains ;- )


Il est vrai qu’à mes débuts, j’avais du mal avec l’idée de la laisse et du collier. Cependant, j’aimais mettre le collier à celui que j’allais m’occuper. Le clic que produisait le collier en se fermant sur le cou du soumis provoquait chez moi comme une vague de plaisir. Mais j’ai eu un peu plus de mal avec la laisse. Maintenant, il est vrai que j’aime mettre le collier à mon chéri surtout que ce n’est plus un simple collier acheté en animalerie. C’est un collier de cuir avec son surnom gravé sur une plaque de métal. Je pense aussi que c’est le temps qui fait qu’on est plus à l’aise avec certaines choses et aussi le fait que maintenant ce sont des moments d/s que je vis au sein de mon couple donc plus fort et intense.


Pour en revenir, en ce moment j’ai du temps devant moi donc j’ai le temps de lire les forums et autres blogs. Ce que je vois c’est une animalisation de l’autre que soit des soumis ou soumises. Pourquoi cette volonté de rabaisser l’autre ainsi, cette volonté de faire de lui comme si il était un animal, cette volonté d’avoir une totale emprise sur lui ? Peur qu’il échappe à notre contrôle, peur qu’il aille voir ailleurs, peur de ne pouvoir lui faire ce qu’on lui fait si on réalise pendant un moment que c’est un homme et non un animal ?


Je n’ai jamais considéré mes soumis comme des animaux ou  autres. Oui, il reste des êtres humains avec leurs pouvoirs de décision et donc peuvent effectivement décider d’arrêter ou de refuser certaines choses. Oui j’ai un soumis qui m’a fait souffrir, oui il y a un soumis qui avait annulé des rendez-vous. Oui effectivement, cependant il faut agir de sorte que cela ne se reproduise plus en essayant de ne pas trop se faire parasité par les sentiments. Le premier comme je n’ai pu réellement agir car justement les sentiments se sont mêlés à mon jugement, je n’ai pu agir en conséquence. Toutefois le deuxième, je lui ai tout simplement dit que je ne le voulais plus, je n’étais pas là uniquement pour assouvir ses fantasmes. Il a voulu plusieurs fois revenir mais je lui ai dis qu’il n’était pas seul dont je m’occupais et comme il m’avait déçu j’avais comme cela plus de temps pour les autres. Il est revenu de temps en temps à la charge, mais que nenni ! Les autres, je n’ai pas eu de soucis avec eux.


Mon chéri est mon soumis aussi et je ne suis pas à 100 % sa Domina car je n’ai pas peur entre guillemet de lâcher la bride. Ce n’est pas en la tenant serrer tout le temps que l’autre ne va pas s’apercevoir un moment qu’il en a marre ou qu’il voudrait un changement. Je dirais même bien au contraire. Je pense que cette alliance de vanille et de d/s est ce qu’il y a de mieux (enfin pour moi et mon couple. Cela n’engage que moi bien entendu) car cela nous permet une communication, des moments vanilles donc sans rapport dominant / dominé. Je pense que cela permet de rendre le couple plus fort par ces moments intenses et de partage pendant les moments d/s et par les moments tendres, câlins, sorties extérieures qui nous permettent d’avoir une vie « vanille ». Mais cela n’empêche pas les petits pics d/s ou les regards en dehors de la d/s qui font appel à la d/s. Ce sont des choses ou des regards que nous seuls pouvons comprendre. Je pense que de marier vanille et d/s est tout à fait possible dans un couple mais comme dans tout couple, il doit y avoir de la confiance car la d/s ne peut remplacer la confiance en autre via la cb ou autres processus. La d/s n’est qu’un élément de plus dans le couple, peut être un élément moteur mais pas un élément en remplacement d’un autre. C’est un peu du piment dans la vie de couple qui peut éviter la routine mais on doit quand même continuer à surprendre l’autre, à le regarder et à le désirer en dehors de la d/s. Car ce n’est pas le remède miracle, ce n’est qu’une facette de plus qu’on peut ajouter au couple. Je pense que bien au contraire car si l’un domine l’autre et que le couple bat déjà de l’aile cela ne peut pas s’améliorer. Car il y aura encore moins de communication et surtout cela n’ira plus que dans un seul sens. Ou alors on peut l’envisager si le Dominant (femme comme homme) ne se montre pas despote et laisse une place à la communication. Cela peut peut être laisser une place aux explications et comprendre pourquoi le couple est dans une mauvaise passe. Mais sincèrement j’émets quelque doute que ça soit le bonne « thérapie » pour remettre le couple en phase et repartir d’un bon pied.



Par Lady Ariciaa
Vendredi 13 mars 5 13 /03 /Mars 21:20

Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés