J’ai lu plusieurs post sur des Dominas qui disaient qu’elles avaient du mal à débuter ou à être autoritaire ou qui n’arrivaient pas à dire des mots crus comme « sale chien » ou autres à leurs soumis.



Mais pourquoi les diraient-elles si elles ne se sentent pas à l’aise avec ces mots. Moi je ne les ai jamais utilisé et je ne me vois pas les utilisé. Pourquoi tomber dans le vulgaire ? Ce n’est pas forcé, des mots simples avec une intonation peut rendre mieux qu’un mot dit crûment.



Une Domina ne se fait pas en une seconde, c’est un milieu à découvrir, à s’approprier, à explorer pour découvrir les affinités qu’on peut avoir avec ces diverses facettes et possibilités. C’est un milieu pour la plupart qui est tout nouveau, tout neuf.



Il ne faut faire que ce qu’on a envie et non faire selon les désiderata de ces messieurs, sinon où va-t-on ? C’est nous qui dominons et non inversement. Oui une fois qu’on a pris confiance en soi, on peut écouter les préférences de l’autre et les prendre en considération ou non.



Concernant le fait d’amener une femme à la domination, c’est autre chose car c’est un cheminement personnel à faire. Je n’étais pas à l’aise au départ avec cela, j’ai même voulu quitté ce milieu quelques mois après. Mais je connais des Dominas que je voyais régulièrement qui on fait en sorte que je reprenne goût à cela. Heureusement car sinon je n’aurais pas rencontrer mon p’tit virus avec qui je suis maintenant depuis quasiment un an.



Au départ par exemple, je ne me faisais pas au terme de « Maîtresse », je n’aimais pas c’était « Madame » puis au fur et à mesure du temps, j’y appris à prendre du plaisir à me faire nommer ainsi. C’est une évolution constante la d/s, car on se découvre, on découvre l’autre, on explore un monde et on y découvre des affinités, de nouvelles choses…



Donc la vie d/s en couple est tout à fait possible, il faut juste avoir la même vision et le même avis sur la question pour une harmonie dans le couple sur ce sujet.



Pour en revenir au sujet du départ, bien évidemment au début je n’étais pas tout à fait à l’aise sur le fait de dominer mon chéri. Car les sentiments se mêlaient à ma domination, dominer un homme lambda c’est beaucoup moins difficile car les sentiments ne sont pas là. C’est juste un échange de sensations, de moments intenses mais pas de sentiments amoureux. J’avais donc du mal à humilier mon chéri, à le cravacher assez fort, à le mettre dans des positions plutôt inconfortables… Avant que je sorte avec, je l’avais bondagé de façon inconfortable (genre balancier) et j’y avais pris du plaisir à le voir ainsi. J’ai eu du mal à le refaire, j’ai fait à nouveau une position plutôt inconfortable parce qu’il m’a dit qu’il pouvait se mettre en place tout en restant bondagé. Sinon il est vrai que je ne l’aurais pas fait de moi même, alors que avant que l’on sorte ensemble je ne voyais pas où était le problème à cela. Le fait qu’on domine celui qu’on aime est plus délicieux mais aussi plus dur car on humilie celui avec qui on est. C’est tout l’inverse du vanille où l’autre est parfois sur un pied destal. Là on voit l’autre dans des positions qui ne sont pas à son avantage, j’aurais cru au début que cela allait affecté le couple et bien au contraire cela je dirais le renforce. Car une relation de confiance s’instaure, cela améliore la vie du couple car les tabous, les petites gènes disparaisent. Car cela permet de s’ouvrir à l’autre, de discuter de ses gênes ou autre.



Ensuite pareil pour la cravache que j’adore utilisé, il a été le premier que j’ai puni. Avant lui, je n’osais pas punir physiquement, je m’étais au coin ou autres. Va savoir pourquoi, il a réveillé en moi mon coté sado. Il se réveille tout doucement, je dirais même très doucement. Faire mal pour faire mal, cela me fait bizarre et je dirais même que cela me pose un problème. Mais pour une punition cela est différent. Donc la première fois que je me suis occupé de lui, je l’ai corrigé avec des coups de cravache et je lui avais donc rougi les fesses, par la suite je n’y arrivais plus j’avais peur de lui faire mal. C’est peut être bête à dire mais pourtant c’est ainsi même si maintenant je n’ai plus vraiment ce problème, j’ai quand même peur de lui faire mal, car si je lui fais mal le plaisir cesse et ce n’est pas vraiment le but recherché ! Maintenant que le temps passe j’ose plus mais c’est un travail à faire sur soi.



On parle toujours du cheminement du soumis vers une bonne soumission mais quasiment jamais de l’évolution d’une Domina et sur ce qu’elle achoppe. Je pense que les deux se valent car savoir recevoir les coups sans broncher un mot, je pense que ce n’est pas facile surtout que ce n’est pas forcement facile. Justement sur ce point, je suis fier de mon homme car quand je le punis physiquement, il encaisse sans broncher. Je pense que de mettre « sa fierté » et « son égo » n’est pas forcément chose facile et peut être encore moins avec la personne qu’on aime. Je suis bien avec lui aussi bien en tant que homme, petit ami et soumis. Je ne pensais pas qu’une relation d/s pouvait être aussi épanouissante car il est celui avec qui cela dure le plus longtemps. Je n’ai pas vu le temps passé à ses cotés, c’est bon signe vous allez me dire. 

Par Lady Ariciaa
Mercredi 29 avril 3 29 /04 /Avr 18:13

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés