(Ecrit entre le 13 et le 24 mai)

 


C’est une union entre deux personnes, une confiance que l’un remet à l’autre et que l’autre accepte. C’est un cocon qu’on crée le temps d’un instant, un cocoon que la Maîtresse tisse petit à petit au cours de ce moment.

 


C’est aussi une exploration de soi et de l’autre, une exploration de ses sens. On se découvre, on découvre l’autre. On expérimente les plaisirs de la d/s, on ordonne, on cravache, on bondage, l’autre ressent, obéit … C’est un partage et un échange de sensation, de plaisirs, d’émotion. On se découvre capable d’être sadique (un poil ;-) ), d’être imaginative, que de passer du vanille à la d/s n’est finalement pas une chose difficile comme on peut se l’imaginer. L’autre réalise qu’il peut endurer les coups de divers accessoires de la part de la Maîtresse, voir dépasser limites, découvre le plaisir d’être déposséder de soi, de ne plus être que le jouet de l’autre. Le jouet de ses envies, désirs, fantasmes et caprices.

 


La d/s en couple est finalement je pense comme une sorte de symbiose de deux être car cela génère une meilleure compréhension de l’autre, une ouverture d’esprit aussi cela permet de faire tomber plus facilement les barrières qu’on peut avoir (parfois une réminiscence de notre coté vanille). Un plaisir commun chacun dans son « rôle », des émotions, des sensations partagés, ressentis que ce soit corporellement ou mentalement. Un moment d/s , c’est un instant où le couple vanille s’évapore pour laisser place à la d/s et à ses règles. La petite amie se transforme en la Domina inaccessible et un brin sadique. Le petit ami se transforme en soumis obéissant et si ce n’est pas le cas. Une punition lui tombe dessus et le remet dans le droit chemin.



La d/s c’est 4 mots très importants :

                                 - Respect

                                 - Echange

                                 - Ecoute

                                 - Dialogue

 


Quand l’autre nous remet son corps, il nous remet sa confiance. C’est un cadeau inestimable qu’il faut bien être conscient de recevoir et s’en montrer à la hauteur en étant responsable de ses actes. Car l’autre a devenir notre jouet, il reste néanmoins toujours un être humain. Enfin quand je dis inestimable, je parle d’hommes qui aiment réellement la soumission et non de pseudos soumis fantasmeurs. Un(e) bon(ne) Dominant(e)  sait respecter l’autre et surtout respecter ses peurs et appréhensions.

 


Ce qui est aussi nécessaire avant de dominer, je pense et de connaître les peurs, appréhensions et limites de l’autre pour ne pas réduire le cocon crée petit à petit en un rien de temps. Car cela doit être un moment de plaisir, on peut ainsi amener tout doucement l’autre à dépasser ses appréhensions et avec le temps ses peurs et tout doucement l’amener à franchir ses limites. La d/s c’est un peu comme le conte de La Fontaine avec la tortue et le lièvre. Il faut savoir prendre son temps pour amener l’autre où on veut, la précipitation n’a rien de bon car cela ne fera que pousser le soumis dans ses retranchements. Une autre métaphore, pour amener l’autre où on veut c’est comme un animal qu’on veut apprivoiser, on y va doucement pour ne pas l’apeurer, on prend son temps et bien là c’est pareil.


De mon coté, je ne peux pas dominer s’il n’y a pas d’échanges de sensation, un partage d’émotion. Effectivement j’ai effectivement beaucoup de plaisir à dominer mais à condition que l’autre aussi. Sinon où est le plaisir ? J’aime ressentir l’autre, ressentir ses appréhensions, sentir sa respiration qui augmente, le voir frémir… Si c’est dominer pour dominer,  non merci.

 


Je pense que pour une bonne domination, rien ne vaut l’écoute et le dialogue. De plus, cela donne des idées, on comprends mieux l’autre, on peut mieux le cerner donc on peut le dominer plus en finesse. Je suis quelqu’un qui adore la domination cérébrale donc forcément le dialogue qui est essentiel pour cela. Même si je tends à devenir aussi pas mal physique. Car dans un couple, le soumis a réellement confiance en la Domina. Il sait qu’elle l’aime donc il y a moins de possibilités de dérapages. Alors que en d/s avec un soumis qui nous connaît mais sans plu, c’est différent car il a plus de craintes d’un dérapage ou d’un délire soudain de la Domina. Donc c’est vrai que l’exploration du physique est quelque chose de très agréable car on mesure notre pouvoir sur l’autre. C’est à nous et à nous seule de décider quand, comment et quoi va lui tomber dessus.

 


La d/s est quelque chose en couple qui permet, je trouve une meilleure compréhension et entente, un attachement à l’autre plus rapide et plus fort car il y a un échange qui est plus fort qu’en vanille par la d/s et sa pratique. Cela lève pas mal de frein même si cela en crée d’autres mais qu’on peut lever petit à petit avec le temps.
Par Lady Ariciaa
Mardi 26 mai 2 26 /05 /Mai 13:45

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés