Calogero - Pomme C


Avant c’était les journaux qui permettaient aux personnes de se rencontrer via une petite annonce dans la presse. Vous allez me dire que cela se fait toujours. Je ne le conteste nullement cependant cela tant à se perdre avec internet.

 


Avant on ne rencontrait que des personnes de sa région car c’était le journal soit local ou tout au plus régional qui diffusait ces annonces. Maintenant avec internet, il n’y a plus de barrière. C’est un bien finalement pour un mal. Car on en oublie presque que la personne n’habite pas la porte à coté et on se met à s’attacher à cette personne. Pourtant cette personne n’est qu’un pseudo parmi d’autres, une discussion virtuelle où on peut tromper l’autre sans soucis.

 


Je me rappelle de cette chanson car il y a un peu plus de deux ans. J’avais fait connaissance sur internet d'un jeune homme de ma région et on discutait via webcam audio. C’était finalement très bizarre car son image était en grand écran sur l’ordinateur et on se parlait normalement. Chacun était installé confortablement chez soi. C’était parfois un peu « frustrant » car j’avais presque envie de le toucher tellement que ça faisait réel même si cela restait du virtuel. Finalement cela s’est fini car il n’était pas entièrement remis de sa dernière histoire et s’était excusé… Enfin basta, il était bizarre car c’était un steward avec le mal de l’air lol.

 


Cette après midi en l’entendant à nouveau, bizarrement je n’ai pas pensé à ce jeune homme qui pourtant coïncidé avec la sortie de cette chanson. Mais  étrangement, j’ai pensé à mon p’tit virus et la façon dont on s’est rencontré. Comme quoi c’est vraiment un virus, il a réussi à « viruser » mon cerveau au point qu’une chanson qui était normalement relié à une personne soit tout simplement balayé pour être remplacé par lui. ;-) En même temps, ça va faire trois semaines, si je ne me trompe pas que je ne l'ai pas vu car il était en vacances.

 


Il n’était au départ qu’un internaute lambda, un soumis parmi tous, un jeune homme lointain, une discussion parmi d’autre, un pseudo au milieu d’autre… Puis comment est -il sorti de la masse, je ne sais pas surtout qu’à mon souvenir il n’a rien fait. Puisque c’est moi qui est venu lui parler sur un tchat d’un forum bdsm. Ce qui est encore plus étrange, c’est que je ne donne que très rarement mon adresse msn puisque c’est mon adresse aussi vanille. Lui, je lui ai donné quasiment de suite. Vous allez me dire peut être le feeling, oui très certainement. Je ne vois que cela car il n’avait rien pour m’attirer au départ car il n’était qu’un jeune homme habitant loin intéressé par le bdsm, peut être un fantasmeur comme il y a en a beaucoup. Enfin rien qui ne me prédisposait à le rencontrer et encore moins à m’y attacher et pourtant. C’est peut être bête à dire mais je sentais comme un genre d’osmose entre nous deux même si finalement il n’était qu’un internaute et rien ne me certifiait de ce qu’il disait être. Avant de le rencontrer en vrai, j’avais déjà programmer de rencontrer un soumis parisien. Malgré qu’il soit mignon, habitant plus près (paris), un peu plus âgé que moi et qu’il essayait de me séduire. Je ne me pouvais m’enlever de la tête ce jeune homme habitant en Rhône Alpes. Pourquoi, je ne sais pas. Pourquoi à votre avis, je l’ai surnommé « mon p’tit virus ».

 


Lorsque je suis partie en vacances au Canada même là bas, il me trottait dans la tête alors qu’il n’était qu’un internaute, un soumis parmi d’autres. Puis des soumis, j’en avais déjà à ma disposition dans le Nord. Mais non, au Canada, j’avais plus envie de bdsm. Je voulais faire une pause mais pas une pause avec lui. Là bas, cela me manquait de ne pas lui parlait sur msn avec sa webcam pour que je puisse voir sa belle bouille. Donc après qu’on ne me dise pas s’il vous plait que les hommes et les femmes sont attirés les uns par l’autre par le biais de phéromones ou tous autres procédés chimiques qui se dégageraient de nous pour séduire l'un l’autre. Là, il n’y avait pas de raison chimique mais juste mentale.



Les plaisirs d’internet :- ) Ca va faire maintenant plus d’un an que je suis avec et je ne l’ai pas vu passé. Je n’ai pas l’impression que je suis avec lui depuis un peu plus qu'un an. Comme quoi j’avais bien ressenti le feeling avec ce jeune homme de Rhône Alpes :- ) au désarroi du jeune homnme que j’avais rencontré de Paris.
Par Lady Ariciaa
Dimanche 23 août 7 23 /08 /Août 21:27

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés