http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTPJfCOXtQ8SyxC-sab-XaV4A-NqUenO3ts6PgLguO05o26ZJ-T

 

Avant de commencer cet article, voici des morceaux de musique entrainant et swinguant ce qui nous manque en ce moment car le soleil se fait désirer (du moins ici).

 

 

 

 

Glenn Mille
"Tuxedo Junction"

Pourquoi cet article car j'ai l'impression de plus en plus de la chasse aux sorcières (et aux sorciers). De plus en plus, de publicités et autres milieux empruntent l'univers bdsm et nous nous en sommes comme déposédé. Entre facebook qui ferment des comptes, des serveurs de forums qui ferment ceux ayant comme thème le bdsm, les politiques qui veulent faire des lois ...

Je ne pensais pas un jour m'épanouir dans ce genre de relation car je n'avais pas comme beaucoup je pense une bonne opinion du milieu bdsm. Cependant le bdsm que je pratique et que des amis bdsm et des connaissances internautes pratiquent restent "soft" et humain car terre à terre. Eh oui peu pratiquent le bdsm hard et dur. Nous restons des humains avec un coeur, des pensées qui savent garder pied sur terre et ne pas partir en free style.

Je suis soft à mon sens car ce n'est qu'un jeu entre deux personnes, une sexualité autre, pimenté juste. Les échangistes ou les caudalistes ou autres ont une sexualité aussi particulière. C'est une relation comme une autre de couple, juste nous vivons notre sexualité en dehors de notre lit et que nos rôles dans le couple sont définis dès le début ce qui peut permettre d'éviter des disputes qui ne servent pas avancer, elles ne sont pas constructive car sans fondement bien souvent.

Comme l'image le montre si bien, c'est entièrement consentant. Une femme ne peut de toute façon obliger un homme (de façon honnête et sans chantage/pression) à se soumettre, c'est par sa volonté. Dans un bdsm constructif comme la plupart des personnes que je connais, c'est un bdsm fait de respect, d'amour / d'amitié et d'échange / discussions. L'autre reste un être humain avec son avis, ses barrières, ses besoins ... Pendant un laps de temps, il fait don de son corps à la Domina si c'est une relation hors couple puis après il redevient l'homme qu'il est. Dans les relations de couple, chaque couple à sa définition. Me concernant, il m'appartient, il est ma chose, mon joujou, mon homme, mon chéri, mon objet, mon compagnon ...

Le bdsm peut être quelque chose fait avec amour, respect, humanité, échange. Il ne faut pas se fier aux faits divers ou autres "chiens écrasés" comme dans tous milieux il y a ses malheurs, ses détraqués, ses problèmes ... Mais il y a aussi des gens très bien, nets, équilibrés ...
Pensez que peut être votre voisin, l'un de vos amis, votre chef, votre conseiller bancaire peut très bien faire parti de ce monde. C'est un monde caché donc cela ne saute pas aux yeux, ce n'est pas écrit sur le front.
XXXXX
Par Lady Ariciaa
Lundi 25 juillet 1 25 /07 /Juil 23:08

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés