(Ecrit le 09 septembre en soirée)

 

J’étais reparti chez moi dans le Nord pour pouvoir aller me balader à la braderie de Lille. (La plus grande braderie d’Europe :- ) ) ainsi qu’un vide grenier où j’aime me rendre qui est le plus grand vide grenier de France. (Eh oui coté braderie et vide grenier nous sommes bien servis dans le Nord :- ) ) J’adore y aller, pas forcément pour acheter mais plutôt pour flâner, me balader, regarder ce que les gens vendent. Enfin juste pour passer un bon moment :- )

 

J’étais donc revenu quelques jours pour aussi profiter de ma famille et de mes ami(e)s. Je suis allée me balader à Lille et je suis allée comme mon habitude maintenant depuis que je suis dans ce monde d’aller jeter un coup d’œil coté livre sur la domination et soumission. J’aime jeter un coup d’œil dans ces livres, lire quelques passages, fureter dans ce rayon. Je vais dans deux librairies avec deux rayons petits mais plutôt intéressant. Lorsque je regardais les livres disponibles, un livre a attiré mon attention. Alors j’y ai jeté un coup d’œil et lu le résumé. Eh là, ça m’a fait tilt. C’était le livre dont parlait l’un des auteurs d’un blog que je consulte. (« Le lien » de Vanessa Durièes)

 

Au vu du prix du livre, j’ai décidé de l’acheter. Je l’ai apprécié, du moins plus qu’histoire d’O. Cependant cela me conforte dans l’idée que les maîtres sont plus violents et moins cérébraux que les Maîtresses. (D’ailleurs, j’avais trouvé un blog d’un Maître très intéressant et justement il ne correspondait pas à cette image de « brute » et « d’assoiffé de sexe » mais à mon grand regret il a supprimé son blog à cause de la publicité un temps imposé par over-blog). (Je ne généralise pas, c'est juste une constatation. Bien entendu, il y a des Maitres cérébraux et comme celui qui tenait le blog que j'appréciais qui était respectable. Je connais des Maitres en virtuel qui sont respectables et avec qui j'aime échanger. Là n'est pas la question. Le rapport c'est que dans ses deux livres c'est hard et pas mal d'écrit sur internet conforte dans cette idée. Ne vous méprenez pas sur ma vision et mon opinion. Je ne mets pas tout le monde dans le même sac bien au contraire. Je dis juste que via ce que j'ai pu lire la plupart le sont. Ceci je n'ai pas dit tous et bien entendu je ne le dirais jamais.)Pour en revenir à nos moutons, cette jeune fille a subit tant de sévices sans se plaindre et en acceptant tous cela par amour alors que lui l’aimait-il ? Ou alors était ce sa poupée tout mignonne et qu’il appréciait d’être en sa compagnie juste pour sa beauté, le fait qu’elle était obéissante et accepté tous sans rechigner malgré certaines choses qui ne lui plaisaient guère.

 

Personnellement, je ne pense pas qu’il l’aimait. Ce n’était que son joujou, une belle jeune fille qu’il avait asservi à ses envies et délires plus ou moins gores ou violents. Heureusement que malgré cela elle n’avait pas été coupée de ses relations extérieures car elle était entourée et les personnes lui avaient dit que ce n’était pas de l’amour de la part de cet homme. Elle ne s’en est pas aperçue au départ car elle était aveuglée par son amour et par la découverte de ce monde. Mais petit à petit, elle prenait de moins en moins de plaisir à réaliser les envies, désirs, lubies ainsi que les caprices de son maître et ceux de ses invités. Elle comprit petit à petit qu’il ne lui portait pas de l’amour mais juste un intérêt sexuel.

 

Cependant, j’ai quand même aimé lire ce roman. Il est bien écrit dommage qu’elle ne soit plus de ce monde. Son récit inachevé « l’étudiante » m’avait l’air d’être prometteur. Dommage qu’il s’arrête ainsi car il nous laisse sur notre fin.

 

Il a un passage qui m’a particulièrement plu car comme m’a dit une amie Domina (je lui passe un petit bonjour si elle se reconnaît). C’est en fait le soumis qui choisit sa Domina et non inversement. Bien entendu si une Domina n’a pas envie cela s’arrête là mais si le soumis n’a pas envie. On ne va pas le forcer, en tant que femme on n’a pas cette possibilité qu’ont les maîtres. Même si du moment qu’on force cela ne devient plus une relation consenti entre deux êtres.

 

Voici l’extrait du roman de Vanessa Duriès « Le lien » :

 

« Car il est une évidence qu’ignorent les non-initiés à cet univers marginal et envoûtant : le maître n’est jamais celui qu’on croît. Le maître est en état de dépendance totale par rapport à son esclave. Il est en réalité l’esclave de son esclave, de son acceptation à subir les sévices qui l’excite. Lorsqu’on n a compris cette réalité paradoxale, il n’y a plus de honte à être esclave. Au contraire, par le jeu subtil des rapports de force, l’esclave peut être celui qui exerce le véritable pouvoir dans la relation sadomasochiste. »

 

Disons que pour moi c’est 50 / 50 % dans une relation amoureuse et peut être plus effectivement dans une relation sans sentiment juste basé sur la domination. Car si le soumis ne veut pas faire ce que l’on désire et que la punition il ne veut pas l’effectuer. Eh bien, on est bien embêté et on n’a plus qu’à se séparer de lui ou alors on veut le soumettre mais là… c’est autre chose. Je dirais que si le soumis n’accepte pas de subir les sévices que nous avons envie alors on le punit. Car un soumis n’a pas à refuser comme cette jeune fille qui accepte tous. Il doit obéir sinon une punition tombe pour lui rappeler qui domine et commande ! Après disons qu’on se laisse toujours influencer un peu par l’autre dans une relation d/s amoureuse. On sait aussi ce qu’il lui fait plaisir, ses envies qu’il ne dit pas forcément tout haut mais par des sous entendus. Pour moi la Maîtresse ne devient pas la soumise de son soumis. Non, cependant elle peut effectivement se laisser un peu influencer par son soumis, par ses envies ainsi que ses désirs et ne pas écouter que les siens et n’en faire qu’à sa tête.

 

C’est avant tout une relation entre deux êtres donc il a forcément un qui accepte plus que l’autre mais pour moi il faut aussi tenir compte de l’autre. Avant de n’avoir que mon p’tit virus quand j’avais plusieurs soumis. Je demandais toujours quelles pratiques, il ne souhaitait pas en leurs disant que ce n’était pas parce que je leurs demandais que je n’allais pas avoir envie de leurs faire, savoir quelles étaient leurs réticences et peurs. J’aimais aussi savoir quelles pratiques ils affectionnaient … Je pense que c’est avant tout une relation où la communication est plus qu’essentiel si on veut avancer sainement et sûrement en gardant le plaisir de chacun intacte.

 


Par Lady Ariciaa
Samedi 10 octobre 6 10 /10 /Oct 11:36

Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés