Punish me

Je viens de regarder un film malgré qu'il ne soit pas en français, je 'ai aimé. On voit deux personnes prisent dans la découverte du bdsm et ses tourmantes. On voit un jeune homme dépassé et même submergé par les émotions que procure la soumission. Puis la dame qui elle aussi est absorbé par ce plaisir que procure la domination, elle en oublie son mari, sa fille et ne veut plus qu'être avec ce jeune homme.

 

 

J'aime les scènes où on le voit submergé par ses émotions et cette dame qui essaye de calmer ce raz de marée d'émotions qui l'envahissent.

 

Ce film nous montre qu'il faut garder les pieds sur terre sinon ce raz de marée d'émotions peut nous amener loin même trop loin comme ce jeune homme qui se coupe de ses amis et cette dame qui est prête à quitter sa famille pour vivre cette relation de domination / soumission.

 

A mes débuts, ce milieu me faisait peur car j'avais comme beaucoup de mauvaises images de ce monde. Je ne voulais en aucun cas me lancer dans ce monde sans avoir fait une recherche pour voir par mes propres yeux ce que c'était "réellement". Je suis passé de sites soft à hard, de forums gynarchiques à des forums pronant le respect de l'autre, j'ai vu des vidéos soft, hard, amateur ...

 

J'avais décidé d'explorer les sensations de la domination suite à la proposition d'un jeune homme français expatrié en Amérique qui avait le fantasme de la soumission. Mes recherches ne m'avaient pas refroidie même si ça n'avait pas été un franc succès car j'avais vu essentiellement des choses assez poussé pour la vanille que j'étais. Je voulais voir ce que cela me procurait de "dominer" un homme. On s'était mis d'accord que si cela ne me plaisait pas, on s'arrêtait de suite. Ce fut une vraie découverte car même si je fus mal à l'aise au début, j'ai pris du plaisir malgré moi à ce petit jeu de contrôlei. Ce fut d'ailleurs l'une des rares fois où j'ai filmé et pris des photos, je voulais garder une trace, un souvenir de ce moment qui pour moi était unique car je ne pensais pas recommencer.

 

Le lendemain matin, j'avais envie de jouer avec lui même si ce n'était pas prévu à la base et je m'étais un peu plus lacher que le soir. Par la suite, cette expérience m'a trotté dans la tête. Je ne pouvais ne plus y penser et surtout penser au flot de sensations et d'émotions qui m'avait envahi. C'était comme si ce contrôle, cette domination même aussi soft fût elle était passé dans mes veines et que je ne pouvais penser ne plus vouloir y goûter à nouveau. Ce contrôle est quelque chose de si fort, qui vous traverse de part en part, qui vous transcende. C'est une émotion si intense, si forte que de contrôler un être humain, une personne du sexe opposé.

 

J'en ai fait des rencontres de soumis, des séances, des discussions ... Chacune avait son petit plus, son petit plaisir. J'ai été déçu par très peu de rencontres et de séances. Comme pour tout, on ne peut être satisfaite par la totalité. Ce qui me plaisait plus c'était de voir l'appréhension chez l'autre, voir qu'il réalisait qu'il était entièrement à ma merci, démuni, sans défense. J'aimais voir le regard "mâle" quand je les dominais. Ceux qui m'ont donné le plus de plaisir et mon soumis actuel en fait parti (eh oui sinon je ne serais pas avec lui, suffit pas d'avoir une belle gueule pour provoquer en l'autre une envie de domination et surtout un plaisir dans la domination et même je dirais une jouissance) ont été le fruit de mon avancement dans ce monde et de cette découverte petit à petit de ces multiples plaisirs et sensations. Peu m'ont donné entière satifaction pas à cause d'eux mais j'aime chez l'autre ressentir un feed-back quand je m'occupe de lui, j'aime un regard expressif (voir de mâle pendant la séance), un poil de caractère même pendant la séance (un peu de résistance), une appréhension que je peux ressentir et une stature (une personne ayant une carrure pas une personne  tout mince ou avec des formes). J'aime les formes mais au niveau des fesses et un corps bien fait comme des tablettes de chocolat par exemple. Eh oui, je suis pas autre j'aime avoir un physique avantageux sous mes mains tant qu'à faire.

 

J'en ai eu peu qui m'ont donné une grande partie de ce que je recherchais dans la d/s. Mon deuxième (ou vrai premier pour ce qui me connaissent depuis le début ou qui lisent mon bllog depuis le début) chez qui je sentais une appréhension tel que j'avais l'impression que je pouvais la toucher. Il avait un corps de sportif donc forcément pas désagréable à regarder ainsi qu'un regard noir lorsque je le dominais. Je trouvais cela très excitant de voir son coté "mâle" ressortir :) De plus, je voyais sa glote quand il respirait et je voyais son appréhension car il prenait sur lui. J'entendais sa respiration d'une personne qui essaye de se contrôler.

 

J'en ai eu un que j'ai aimé aussi dominé car c'était un switch. Je l'ai découvert au vue de son comportement. J'ai aimé un moment donné où il s'est relevé sans autorisation lui demandé pourquoi il s'était relevé. Sa réponse ne m'avait bien entendu pas satisfaite et je lui avais donc demandé de se ré-agenouillé. Son regard fût noir comme si j'avais touché son égo. Il a mis quelques secondes d'hésitation ou de je ne sais quoi avant d'obeîr et de se mettre à nouveau à genoux. Là j'ai senti toute ma domination car j'ai bien senti que l'homme s'était senti rabaissé et que son égo de mâle en avait pris un coup. Eh oui il m'était soumis pour la soirée !

 

Puis le troisième fût mon soumis d'amour qui m'avait inspiré car j'aimais joué avec l"aspect cérébral. Je jouais à faire du bruit juste pour lui donner de l'appréhension car il était attaché et les yeux bandés. Je sentais son inquiétude et son appréhension par sa respiration puis par le language de son corps et ce qu'il émettait. Je suis alors parti dans un "délire" cérébral en parlant de choses et d'autres (comme la peur du couteau ou autres, je ne m'en souviens plus de ce que j'avais dit c'était sur le moment, sur l'inpiration du moment). Je variais mes dire en fonction de sa respiration et du language de son corps afin de bien faire monter l'appréhension. J'ai aimé ce moment :) J'ai aimé aussi le moment où j'ai eu une soudaine envie d'utiliser la cravache que je n'avais jamais utilisé au par avant car je n'en sentais pas l'envie alors que avec lui oui. J'ai aussi aimé le prendre dans mes bras et le frictionner après une douche bien froide pour enlever la cire de bougie. Puis son regard de "mâle" quand je le dominais. C'est un regard que j'aime car l'homme fait place au "mâle" et c'est encore plus grisant de dominer l'homme à ce moment :) Mais le moment que j'ai aimé le plus fût le moment où j'ai eu envie d'utiliser la cire. Et que malgré la peur d'être à nouveau brulé comme son ancienne Domina lui avait fait. Il s'est tout simplement allongé sur la serviette prévu à cet effet comme de si rien n'était. Je voyais l'appréhension dans ses yeux mais il s'offrait à moi. Ce fut un moment où je ne pourrais définir ce que j'ai ressenti tellement que c'était fort. Il me faisait cadeau de son corps malgré sa peur et un vanille ne pourra jamais faire un cadeau de cet valeur. Car c'est inestimable et si fort comme ressenti pour celui qui le reçoit. Cela  veut dire qu'il remet son corps entre nos mains et surtout nous donne toute sa confance.

 

La d/s est quelque chose de pas toujours facile à manier dans l'art du quotidien. Cependant ce qui est indéniable, c'est que cela procure un plaisir tellement plus intense par cette interraction que crée la d/s.

Par Lady Ariciaa
Dimanche 6 février 7 06 /02 /Fév 18:34

Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés