Plaisir lier à une domination

XXXXX

 

  Un homme lorsqu'il est attaché, je trouve cela beau, retenu par des liens, à notre merci :) ainsi livré à nos envies, désirs. Il se retrouve ainsi démuni face à nous :) Son corps, sa peau livré à nos supplices.

 

J'aime voir mon soumis d'amour attaché en position debout ou allongé :) J'aime le voir et l'avoir ainsi à ma merci :) J'aime jouer de son corps et de sa sensibilité (caresse, griffure, jeu sur les testicules ...) J'aime le voir ainsi contraint, sans défense, livré à mes plaisirs :)

 

J'aime cela car la force de l'homme devient inutile car privé de celle-ci. L'homme devient tributaire des envies de la femme, le rapport de force est inversé :) C'est pour cela que je mets souvent en garde les soumis novices car être un homme ne permet pas d'être à l'abri d'une femme qui peut avoir des envies qui ne vous conviennent pas et une fois attaché ...

Par Lady Ariciaa
Dimanche 2 juin 7 02 /06 /Juin 22:33

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

images-copie-2

 

La d/s quelle sensation bizarre mais forte et intense. Des sensations inconnues dans le domaine vanille, la sensation de pouvoir sur l'autre. La sensation de toute puissance avec une décharge de plaisir qui parcoure le corps quand on voit l'autre à genoux collier au cou en position d'attente. C'est comme si le plaisir parcourait nos veines et nous remplissait de plenitude par cette sensation de pouvoir si grissante.

 

Plus le temps passe et plus je fais fi du carcan vanille qui me bloquait dans mes envies, des barrières mentales qui m'empechait de faire de ce que j'avais envie. Dans un sens, c'était un bien pour un mal car je gardais les pieds sur terre car je me questionnais sans cesse sur mes envies. Avec le temps, j'ai appris à connaître mon soumis, on a évolué à deux, on a découvert et avancé à deux sur la route qu'est la d/s. J'ose plus maintenant, j'apprends à me laisser aller à mes envies et désirs. En échangeant avec mon soumis, cela me permet d'avancer plus sereinement.

 

La d/s est un domaine qui se vie à deux, où la communication est plus qu'essentiel. Où l'échange, le partage, la communication sont des éléments essentiel pour avancer en tout quiétude et sécurité. C'est un monde qui s'apparante à la vie vanille pour un couple d/s mais avec une grosse et belle cerise bien gouteuse et délicieuse. Pouvoir jouir de l'autre tel notre joujou c'est grisant, excitant et si plaisant. Cela va au delà des mots.

 

En couple vanille, on dit parfois pour rire qu'on appartient à l'autre. En d/s pour le soumis ce n'est pas un mot car c'est une realité, cette expression prend tout son sens en d/s. Le soumis nous appartient lorsqu'on a déposé notre collier à son cou. Il devient notre propriété, notre joujou, notre chose, notre soumis d'amour. Dans un sens aussi je lui appartiens car je suis sa Maitresse mais c'est une possession que je lui octroie car je ne veux et n'est que lui comme soumis. Certaines Dominas n'octroient pas cela car aiment avoir plusieurs soumis à leurs services. A mon sens, ayant voulu un soumis avec du caractère et sachant prendre des initiatives tout en sachant être aussi un homme, je ne peux croire à un couple durable si je ne lui fais pas cadeau de son appartenance totale et unique à ma personne. Il a cependant supporté pendant quelques mois au début de notre relation mes anciens soumis que j'avais gardé et dont je m'étais séparé petit à petit ainsi que de mon valet dont je me suis séparé lors de la remise de son collier fixe qui devenait ainsi mon unique soumis et petit ami.

 

Des Maitresses diraient que j'aurais du faire fi de cela et vivre ma vie de Maitresse avec mon harem de soumis et mon valet mais à jouer avec le feu à mon sens un jour ou l'autre on finit par se bruler et à regretter ce jeu. J'ai préréfré garder la flamme de son amour pour moi afin de pouvoir donner toute les chances à notre couple de se péréniser. Ce qui a été tout à fait gagnant car nous sommes toujours ensemble et l'amour devient chaque jour de plus fort me concernant, ce qui me rend heureuse et épanouie en étant à ces cotés.

Par Lady Ariciaa
Dimanche 12 août 7 12 /08 /Août 13:54

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Qui dirige véritablement dans la relation d/s ? La Maîtresse ? Le soumis ?

 

A mon sens aucun doutes les deux, car la complémentarité crée l'interdépendance. De ce fait, la relation se crée, évolue avec ce que la Maîtresse et le soumis créent et mettent en place. La relation se dirige selon l'orientation décider par le couple. Et pour cette raison, le déséquilibre apparent dans la relation d/s n'est qu'un leurre pour cacher l'essentiel car l'un n'est rien sans l'autre, pas de Dominante sans soumis et inversement.

 

Beaucoup l'oublient et voie le soumis comme un porte-monnaie sur patte, une lopette qui va tous faire chez soi (ménage, vaiselle, repassage, course ...), un domestique qui s'excute aux moindres demandes et exigeances de la Dominante. Ou alors ils voient en la personne Dominante, une personne à craindre si ils fautent avec punitions assorties, une divinité à idolatrer, une personne inaccesible car mis sur un pied d'estale un peu trop haut ...

 

Non, non ! Nous sommes des Femmes et des hommes avant tout. Je pense que les femmes savent et peuvent être indépendantes sans avoir besoin de dépendre d'un homme pour ses achats divers et variés et pour l'entretien de son chez elle. Car dépendre financièrement d'hommes porte-monnaie c'est finalement se soumettre à leurs revenus et donc ne plus être en position de force. Pour moi, une Domina est une femme qui peut se passer de la gente masculine mais qui aime ce coté mâle et ce coté homme. L'homme de tous les jours et le mâle à soumettre. Une femme peut avoir des hauts et des bas et donc une Domina peut ne pas avoir envie de l'être temporairement car justement la femme a d'autres préoccupations. Nous sommes des femmes comme les autres avec juste ce petit truc en plus qui fait que nous aimons soumettre des hommes pour notre plaisir et nos envies.

 

Donc dans un couple, arrêtez de fantasmer sur la d/s à 100 % du temps. La vie quotidienne fait que la vanille sera toujours plus ou moins présente, que parfois après une dure journée ou des soucis qui se présente à nous on a pas envie de d/s mais d'une épaule ou d'une oreille attentive et de tendresse. On peut vivre en couple est être exigeante et autoritaire mais aimer avoir aussi son homme à ses cotés et non un soumis béni oui oui.

 

Un homme soumis reste un homme, mon soumis je l'aime tel mon compagnon, tel ma chose. La soumission n'a en rien alteré ma vision de lui en tant qu'homme, n'a pas entamé son coté viril. Il est ce qu'il a toujours été mais en étant mon soumis car a choisi de se remettre à moi. Je ne suis pas sa reine, sa divinité ... non je suis sa petite amie, sa Domina, sa Maitresse.

 

Il y a un gouffre entre fantasmes et envies et réalité et vie de couple d/s.

 

CCCCCC.jpg


 

Par Lady Ariciaa
Samedi 5 mai 6 05 /05 /Mai 14:58

Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Voici un article que j'ai lu et que j'ai apprécié.

 

link

 

Il y a une phase qui m'a fait sourire car j'ai eu la même réflexion qu'elle.

 

"Nous avions parlé un peu de ce que nous voulions et que nous considérions comme les accessoires « de base » : des menottes, une laisse, un sex-toy classique (un vibromasseur quoi), un bâillon, des tenues cool (pour moi) et une cravache (pour lui) (parce que le fouet c’est vraiment trop encombrant et compliqué à manier). Eh ben laissez-moi vous dire que pour s’amuser un peu dans ce domaine il faut être carrément pété de thunes : si mes souvenirs sont bons j’en ai eu pour près de 200€, et encore je n’étais pas dans un sex-shop « de luxe » comme on en trouve de nos jours, ni dans un magasin spécialisé. Le moindre truc coûtait un bras, marché de niche oblige, et j’avais l’air bien maline, mes achats dans une main, mon portable-calculette dans l’autre, tentant de choisir entre deux cravaches différentes alors que je n’y connaissais strictement rien."

 

J'ai eu la même réflexion que cela coutait cher le sm et j'ai un ami soumis qui m'a répondu "le sm est un sport de riche". Ce qui n'est pas faux car la moindre chose n'est pas donné. Je me suis amusé la dernière fois à chiffrer le matériel qu'on avait à nous 2, cela représentait tout de même une coquette somme. (et c'est pas fini ;) )

 

Cependant, comme le bdsm se rajeunit et que les médias utilisent et abusent de l'imagerie bdsm cela attire toute une frange de la population à si intéresser alors que peut être, il ne s'y serait jamais intéresser. Eh oui, Il n'y a pas que les bobo qui font du sm. La phrase "c'est un sport de riche" n'est que la remarque que c'est un marché de niche et que de ce fait les produits sont cher mais aussi car cela touche aussi aux fantasmes, à une sexualité dite tabou.

 

Voici un article qui va dans ce sens .

 

link

Par Lady Ariciaa
Dimanche 29 avril 7 29 /04 /Avr 17:08

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Lors d'une discussion sur un tchat d/s, un soumis disait que son couple était redevenu "vanille" car sa compagne ne cherchait que le bénéfice de la d/s et non une pratique constante. Maintenant qu'elle l'a bien faconné à sa manière, elle revient à la vanille.

 

Un couple d/s qui revient à la vanille, cela me faisait "peur" à mes débuts car je me disais "et si il a envie de faire un break d/s et de redevenir vanille, comment vais je le prendre. Comment va s'orienter notre couple ? Cela va-t-il l'impacter ?..." Je me posais beaucoup de questions, maintenant je n'ai plus cette peur car j'ai appris à mieux connaitre mon sub d'amour.

 

Cependant, est ce qu'on peut revenir à la vanille après avoir gouté à la d/s ? A mon sens non, c'est comme des pâtes sans sel, un produit de régime, c'est fade, insipide, sans goût ! Une fois qu'on y a mis à mon sens n'est ce que le petit doigt, c'est fini on ne pourra plus faire marche arrière. Cela a imprégné notre cerveau et on ne pourra cesser d'y penser. Pour moi un couple d/s reste un couple d/s, malgré toutes les raisons du monde où le couple se retrouve à vivre de nouveau en vanille. Déjà pour moi, c'est cause de mal-être de l'un des deux car c'est rarement consenti à deux, c'est la décision de l'un des deux. Cela peut mener au mensonge ou à la rupture car la d/s va manqué à la personne qui en est privé qui ira voir une pro ou mettra un terme si la d/s venait à ne plus exister. C'est peut être trop direct, brutal me direz-vous mais si on vous prive de quelque chose cela rejailira sur vous, sur votre comportement, votre attention porté à l'autre ...

 

On ne peut passer de noir à blanc du jour au lendemain, c'est trop différent. Je ne pourrais aucunement revenir à la vanille, j'aime trop la d/s et le piment que cela met dans notre couple, cette forte complicité que la d/s a crée entre nous. La d/s rend plus fort un couple dans le sens où on voit l'autre bien différemment qu'en vanille et cela nous pousse à être plus proche, à mieux connaitre l'autre, à plus échanger, discuter qu'en vanille. Il y a une symbiose qu'on ne peut avoir en vanille ou du moins pas avant un certain temps alors qu'en d/s ce rapport de force le créer rapidement.

 

Je me souviens, j'avais voulu faire un break d/s à mes débuts. Ca faisait presque un an que j'étais dans ce monde. J'avais choisi de le faire car un ami m'invitait chez lui dans un pays étranger loin de la France. Cela me changerait les idées et me dépayserait et me permettrait de ne plus penser à la d/s, je m'étais dit. Effectivement les deux premiers jours, je n'y ai pas pensé puis je me suis forcé à ne pas y penser les jours suivant. Quelques jours après mon arrivée, j'ai rêvé de d/s comme si mon cerveau avait besoin de soulever cette soupape de sécurité que j'avais posé. Etant consciente, je me forçais à penser à autre chose alors mon insconcient m'y a fait penser. Depuis que j'étais rentré dans ce monde, cela avait crée pas mal de bouleversements et de chamboullements dans ma vie mais c'était ainsi, je devais les inclure dans ma vie.

 

Une fois la d/s rentrait en nous, pas moyen de s'en débarasser. C'est un virus permanent qui ne vous quitte pas !

Par Lady Ariciaa
Jeudi 9 février 4 09 /02 /Fév 21:34

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Le pouvoir sur l'autre en d/s est quelque chose de délicieux, d'érotique, de jouissif. Tel une drogue qui coule dans nos veines et nous fait sentir toute puissante. Avoir l'autre sous sa domination, sous son emprise, sous son pouvoir est un sentiment si intense et puissant, si grisant qu'il ne faut pas en oublier pour autant de ne pas en perdre les pieds sur terre.

 

Avoir attaché l'autre, l'avoir entravé, bailloné et privé de la vue et le voir ainsi offert à nous est si jouissif ! Jouer avec l'aspect cérébral en lui parlant tout en caressant son corps et en y balladant ses ongles. Lui faire sentir qu'il s'est remis à nous et qu'il est ainsi démuni car immobilisé, à notre merci. On peut en faire ce qu'on veut, faire travailler son imaginaire, le faire un peu mariné par rapport à quelle sauce va-t-on mangé...

 

http://lassilia.voila.net/Image_dico/wartenberg.jpg

 

J'avais acheté dans un magasin parisien bien connu la roulette de wartenberg malgré que je savais qu'il craignait un peu cela. Ne lui ayant pas dit cet achat, je me suis amusé à jouer sur le fait qu'il était attaché, bailloné, entravé et que j'avais prévu quelque chose. Un nouvel achat, je faisais montrer ses appréhensions. J'aimais le voir ainsi à ma merci, tournoyant autour de ma proie en lui carresant le corps, lui passant mes ongles dessus, prenant son menton entre une main et lui déposant un bisou sur sa bouche ainsi bailloné. J'aime jouer sur l'aspect cérébral, le "torturer" un peu via les mots, les ressentis et ce qui en découle. J'ai aimé lui enlever le bandeau et le voir me regarder utiliser la roulette sur lui, lui montrer cette roulette. J'ai choisi la roulette avec trois roues cranqués, elle fait plus peur mais elle est moins douloreuse à ce que j'en ai lu. J'ai aimé l'avoir ainsi sous mon pouvoir, avoir passer outre le fait qu'il ne se sentait pas encore vraiment prêt il y a quelques mois pour cet objet. J'ai aimé lui imposer cela et en jouer sur le fait qu'il n'était que l'objet de mes désirs.

 

Ca faisait longtemps que je n'avais pas senti ce sentiment de toute puissance, cette impression que le pouvoir vous coule dans les veines. Cette impression de bien être qui vous envahi. J'ai toujours échangé avec lui sur mes achats, pris en compte ses appréhensions, pris des renseignements sur l'objet, le rassurer la dessus et attendre qu'il se sente prêt. Là, non je l'ai acheté sans l'en avertir pour jouer de l'effet de surprise et pouvoir lui faire sentir qu'il s'était remis à moi, qu'il était ma chose, mon objet à moi.

 

J'ai aimé sentir son appréhension mais se laisser faire, sentir qu'il avait confiance mais se demandant ce que j'avais prévu, j'ai aimé son regard quand il s'est posé sur la roulette.

 

Il évolue bien et se soumet de plus en plus et prend des poses de plus en plus soumise sans que j'ai besoin de le demander. L'éducation commence à bien porter ses fruits. :)

Par Lady Ariciaa
Dimanche 15 janvier 7 15 /01 /Jan 21:36

Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRHDlZwj0Dw0sfvnUmF8sHuieff1L1mfrsO--qNodowE2vx4IP7

 

Pourquoi ce thème car plus j'écoute les couples de mon entourage et plus je constate le manque de communication. Ils se séparent, se repprochent des choses mais ne se le disent pas non, trop simple, le disent aux amis plutôt qu'à la personne, essayent d'oublier que leurs couples batent de l'aile en faisant des photos de famille "angélique" où tout le monde sourient... Je sais que le monde n'est pas tout rose, tout beau. Je n'ai jamais entendu mes parents s'engueulaient, discuter de leurs différents oui par contre. Ca va fait bientot 30 ans qui sont ensemble et l'amour est toujours au rendez-vous même si la vie est ses tracas sont là.

 

j"ai mis ce dessin car il représente les hauts et bas d'un couple car le long fleuve tranquille n'existe pas et donc faut faire avec. La communication peut beaucoup aider à régler les différents et une personne doit temperer le couple si ce n'est les deux c'est mieux. Savoir vivre au quotidien avec les tâches du quotidien, le boulot, les tracas de la vie quotidienne ...

 

Je pense que la d/s est un bon canalisateur pour le couple car la discussion est pour moi essentiel car l'autre s'offre à vous. Quand vous utilisez un nouveau joujou, vous lisez le mode d'emploi. Eh bien là, c'est un mode d'emploi parlant et interactif. Pour être plus sérieux, la d/s permet de mieux connaitre l'autre, de faire sauter les barrières et de définir les rôles rapidement dans le couple et de savoir qui "porte la culotte dans le couple", il n'y a pas de bisbiles ainsi.

 

J'aime être en couple d/s, je ne pourrais plus passer à un couple vanille sous peine d'exploser je pense. J'aime ce pouvoir sur l'autre qu'il nous a donné de lui même donc pouvoir légitimé. J'aime pouvoir régir des choses dans notre et dans son quotidien. J'aime le modeler à ma vision et au fil du temps. J'aime prendre le temps d'apprendre à le connaitre, de découvrir la d/s en couple, de prendre mon temps pour expérimenter ce que je souhaite, pour me découvrir et appréhender les appréhensions de l"autre et d"avancer à deux dans cette relation nouvelle pour nous car d/s. Ca fait plus de 3 ans et demi que je suis avec donc un certain chemin a déjà été parcouru mais je le souhaite encore long ce chemin.

 

J'aime voir évoluer notre couple, le voir lui évoluer, prendre le temps d'évoluer moi, de prendre le temps qu'il faut sans se presser pour évoluer, se poser des question, se chercher, découvrir ... On vie dans une société où le 100 à l'heure nous entoure sans cesse. J'ai constaté que l'empressement nous fait foncer dans le mur si on ne prend pas un petit temps de refléxion au moins. Combien de soumis veulent tous, tous de suite ou des dominas novices qui veulent aller plus vite que la musique. Elles oublient que ce sont des être humain et non des poupées et que donc ca peut être blesser, abimer ... physiquement comme mentalement. Je n'ai pas pris le temps à mes débuts car ce fut un choix de vie mais une fois posé, j'ai réfléchi et pris mon temps. Mon temps pour la vie, la vie quotidienne, pour mon bien être, pour lui, pour mon couple, pour le boulot, pour la famille ... Le temps n'est pas extensible et faut faire des choix mais foncer n'est pas toujours la solution ni celle de trop réfléchir, le juste milieu est le mieux comme bien souvent.

 

Etre Domina c'est avoir le pouvoir oui mais aussi des responsabilités et pas des moindres car une personne s'est remis bien souvent en toute confiance entre nos mains, sous notre volonté et notre direction. Il n'existe pas de SAV pour les soumis donc savoir les écouter, ne pas les abimer ni physiquement par des techniques qu'on ne sait pas pratiqué, ni mentalement en les connaissant au moins un peu, en respectant leurs limites et en essayant avec le temps de les repousser mais sans vouloir faire céder absolument leurs limites mais en y allant progressivement car elles se léveront d'elles même. Oui ca prend du temps mais l'être humain est complexe et doit pouvoir se sentir en sécurité pour s'ouvrir et se laisser aller en toute quiétude.

 

Le couple ne peut être 100 % d/s à mon sens dès le départ, faut laisser le temps au temps que ça soit d'un coté ou de l'autre. Que chacun avance sur son chemin personnel, qu'il puisse détecter ses limites et faire en sorte de les dépasser avec l'aide et la bienveillance de l'autre. Le couple se chocolatera avec le temps petit à petit. (j'ai souvent lu par opposition aux vanilles, les non initiés, les pratiquants se disaient "chocolat").. Notre couple évolue petit à petit vers de plus en plus de d/s ce qui est une évolution de notre couple au travers du temps. Un couple qui stagne, c'est un couple qui s'englue dans la routine et à mon sens ce n'est pas très positif.

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRE9VQ0Ov1cxoFPn6Wtb8V3zaeqTXNzCnVPZVIY6reWoYo7XDH0

Par Lady Ariciaa
Vendredi 30 décembre 5 30 /12 /Déc 01:01

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Deux idées feront partls de cet article, la première qui est la fierté de posséder un soumis et de l'amener chez des amis en sortie et de le voir à nos pieds et nous faisant honneur par son comportement. La deuxième est de ne pas se refuser à déclarer ses sentiments pour une personne sous peine de la perdre et de voir un possible bonheur amoureux nous passé sous le nez.

 

Pourquoi pas deux articles car c'est intimement liés les deux, si je n'avais pas pris la décision d'accepter de rencontrer mon soumis d'amour et d'accepter le fait qu'il me semblait me correspondre et me lancer dans une relation de couple. Je ne serais pas à ce jour avec lui, une femme ainsi qu'une Maitresse heureuse possédant sa chose.

 

J'adore regarder les séries télévisés et dans deux séries les personnes clés ne finissent pas ensemble pas à cause du manque de sentiments qu'ils se portent l'un à l'autre. Mais le fait qu'ils n'osent pas dire les sentiments qu'ils éprouvent pour l'autre et quand ils se décident c'est trop tard, une autre personne est là. Bien entendu si ils sortaient ensemble la série ne tourneraient plus pareil mais cela n'empêche d'être un poil déçue.

 

Je ne regreterai jamais la fois où j'ai pris mon courage à deux mains pour aller voir le mec qui me faisait craqué quand j'étais au lycée. Il était toujours flanqué de ses amis, toujours ensemble. Pas un moment  de répis où je pouvais le chopper seul. Je me suis "planté" dans le groupe qui discutaient car les échanges de sourire ça suffisait ! Je n'ai nullement regretté malgré que j'ai eu peur de me prendre un rateau et des ralleries de la part de ses amis. Bien au contraire, ils ont été ravie que je fasse le premier pas car moi aussi j'étais toujours flanqué avec mes amies lol et du coup il n'osait pas. On n'allait pas aller loin si je n'avais pas fait ce premier pas. Ce fut mon premier amour.

 

Je ne regrette pas non plus d'avoir accepter de passer un week end avec un soumis internaute lyonnais ;) Je me suis laissé la chance d'être heureuse avec lui en faisant le choix du rapprochement et j'ai eu raison. Car maintenant je suis une femme, une petite amie et une Maitresse heureuse propriétaire. Il progresse, il évolue bien, il a ce caractère que j'aime tant de jeune chiot fougueux mais qui s'assagit avec le temps ainsi qu'avec l'éducation et le dressage qui font leurs effets.

 

Dire ce qu'on ressent c'est s'exposer à des réflexions, des râteaux, des déceptions mais si on ne fait rien on ne s'expose à rien et donc nul chance d'être un heureux gagnant. L'amour peut faire souffrir, peut causer bien des soucis qu'on n'aurait pas eu célibataire mais offre tellement de bons moments, de moments complices, de moments tendre que à mon sens cela vaut bien le coup.

  http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSy3-x2mVctfhoHAQE3DvhKzUcbA7YxEFk2mdxGZd1hzsTYhBaE

Par Lady Ariciaa
Lundi 19 décembre 1 19 /12 /Déc 22:56

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Dans la vie, il est vrai qu'il faut le permis de conduire, de chasser, de construire, de séjour, de restauration ... Mais le permis de sexualité/d'érotisme n'existe pas et encore heureux qu'on reste maitre de soi, de son corps, de nous même.

 

J'ai regardé un film sur Arte un peu bizarre même si le début était à mon sens prometteur mais la suuite à mon goût. (24/7 the passion of life) Une jeune femme vanille découvre part hasard ce monde en autres car aussi celui de l'échangiste en parallèle et elle se perd dans la découverte d'elle même et de sa sexualité.

 

Le soucis de la découverte c'est de ne pas se perdre, j'ai voulu arrêter et faire un break à un moment où je sentais que je perdais pied dans ma vie. Les mensonges aux parents, aux amis, un rythme de vie qui change car qui dit rencontre dit temps pour cela, une découverte d'un monde un peu à tatons et dans une certaine obscurité. J'ai des amies d/s qui ne l'ont pas entendu comme cela et qui m'ont fait rester dans ce monde et je ne le regrette pas. Ce break m'a permis de revenir sur terre et de mieux gérer cela même si ce n'était pas devenu simple d'un coup de baguette magique mais une autre vision qui m'a permis de prendre du recul.

 

On fait ce qu'on souhaite de notre corps que cela plaise ou non. Une personne peut donc remettre son corps à une autre car c'est bien la seule chose qui lui appartiendra à tout jamais et qu'elle peut gérer selon ses envies. Le fait de se remettre n'est pas anodin. On ne s'appartient plus, on appartient à une personne, on se soumet et se remet à elle. Tous ceux que nous possédons est relatif sauf notre corps et voilà qu'on en donne les clefs à une autre personne que nous même.

 


 

C'est un magnifique monde fait de sensations, de plaisirs, de découvertes ... mais attention à ne pas vous perdre dans les tréfonds de ce monde qui peut s'avérer être bien sombre. Faites attention à vos rencontres, ne vous confiez pas au premier(e) venu(e). C'est votre corps donc protéger le !

 

La domination physique comme cérébral peut laisser un peu impact plus ou moins fort sur vous selon le moment où vous y adonnez. N'y allait pas si vous vous sentez faible dans le but de vous  "requinquer". Vous devez être en pleine possesion de vos moyens, de votre esprit, de votre capacité cérébrale. Ce n'est pas une thérapie ou quelque chose qui  va vous laver de vos idées. C'est un moment qui est de partage, d'échange de sensations, de plaisirs. Oui vous allez être dans une petite bulle mais pour l'atteindre il vous faut la confiance en l'autre et surtout vous laissez aller à elle, ne pas se retenir d'où la confiance qui est si importante en l'autre.

 

http://berlinchiendhandi.unblog.fr/files/2007/09/j97pm210.jpg

Par Lady Ariciaa
Dimanche 13 novembre 7 13 /11 /Nov 18:31

Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

puzzle rouge


Ce sont juste deux morceaux de puzzle qui se sont trouvés. On peut tricher en forçant un peu pour que la pièce puisse s'emboiter dans l'autre pièce mais au final on sait bien que ça ne marchera pas et qu'il faudra trouver la bonne pièce.

J'ai comme l'impression d'avoir trouver ma pièce mais comme disait un soumis le temps peut faire varier les choses. Un puzzle en carton va gondoler si on rajoute un composant qui est l'eau et donc cela ne s'emboitera plus aussi bien. Le bois travaille comme on dit et peut ne plus s'emboiter comme il faut. J'espère que notre puzzle est fait un matériau qui ne bouge pas avec le temps. Je constate que chez certains cela marche dans la durée et que le temps n'a aucunes influences sur eux alors que d'autres …

Disons qu'une relation vanille génère des concessions mais que les deux en font donc il y a un équilibre. Alors quand la d/s entre en jeux dans un couple, il arrive que seul le soumis en fasse. D'après moi, ce n'est pas ainsi que le couple pourra durer dans le temps, les deux doivent faire des concessions et surtout accepter la vie, les loisirs et les amis de son soumis.

La vie d/s et vanille un sacré pari en couple mais que de plaisirs et de bonheurs.

Par Lady Ariciaa
Mardi 25 janvier 2 25 /01 /Jan 21:08

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Présentation

  • Le journal de Lady Ariciaa
  • : Un blog sur le vécu et le ressentie d'une jeune Domina, sur la découverte du milieu bdsm... Libre à vous de jeter un coup d'œil et au détour d'un article d'y laisser un commentaire.
  • Retour à la page d'accueil

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Créer un Blog

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés